•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Naya Ali avec un bandeau rouge dans les cheveux, devant un paysage désertique.

La rappeuse Naya Ali précède la venue de Koriass sur la scène du festival samedi soir.

Photo : Naya Ali

Patricia Tadros

Les attentes sont grandes envers le futur de la rappeuse Naya Ali. Certains vont même jusqu'à dire que c'est la prochaine Drake au pays.

Elle est d'ailleurs la seule femme sur la liste des artistes attendus sur la scène de la place George-V pour la journée hip hop du Festival d'été de Québec. Mais, Naya Ali n’y voit rien d’exceptionnel. Je ne me vois pas comme une représentante du rap féminin. Je suis artiste et c’est tout, affirme-t-elle.

De la confiance, elle en a. Du moins, elle a décidé d’en faire son mantra. J’ai changé ma façon de penser il y a un an et demi alors que je n’avais qu’une chanson, Ra Ra, explique-t-elle. J’ai décidé d’investir en moi. J’ai fait la vidéo de la chanson, je me suis trouvé une équipe de gérance. Tranquillement, les morceaux du casse-tête se sont placés et j’ai vu que c’était possible.

Depuis, elle fait parler d’elle et pour cause. Son énergie, son assurance ainsi que le travail qu’elle met à donner de la profondeur et du lyrisme à ses chansons démontrent que la jeune montréalaise a tout ce qu’il faut pour se tailler une place de choix dans l’univers musical.

S’il y a moins de filles rappeuses au Québec, c’est que le rap ici en est à ces balbutiements, croit-elle. Aux États-Unis, le rap a une longue histoire. Ici, ça ne fait que commencer.

Des femmes dans le rap, c’est comme la prochaine étape.

Naya Ali

Naya Ali puise son inspiration chez plusieurs artistes qu’elle aime, et ce, pour différentes raisons. En haut de la liste se retrouve le producteur Jay-Z pour la façon dont il s’est construit, pour ses mots, son lyrisme, mentionne-t-elle. Mais aussi Kanye West, pour l’innovation, ses sons, sa musicalité.

Chez Kid Cudi, c'est sa mélodie, ses émotions, sa sincérité. Et Kendrick Lamar pour son flow.

Sur scène, on aura droit aux pièces de son EP Higher Self paru à l’automne 2018. Elle promet un spectacle énergique et inspirant. Une célébration de soi. Je retiens ça de Kanye qui dit : "si tu es fan de moi, tu es fan de toi-même". Elle souhaite rendre sur scène cet esprit du rappeur américain selon laquelle les spectateurs doivent célébrer la musique, mais aussi eux-mêmes.

Pour assister au concert de Naya Ali

  • Samedi à 19 h à la place George-V ainsi qu'au Festif! de Baie-Saint-Paul 19 juillet

Musique

Arts