•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les équipements de pêche perdus en mer menacent la vie marine en Colombie-Britannique

Un homme coupe un filet de pêche abandonné sur une berge.

Le plongeur Bourton Scott coupe un filet de pêche abandonné le long du littoral des îles du Golfe en Colombie-Britannique.

Photo : Source : Robin Leveille/Ghost Nets

Radio-Canada

Personne ne sait réellement combien d’équipements de pêche sont perdus ou abandonnés dans les eaux de la Colombie-Britannique chaque année. Mais l'équipage de l'Emerald Sea Protection Society (ESPS) tente de s’en débarrasser au nom de la vie marine.

La société a été fondée par Bourton Scott, un inspecteur de structures sous-marines qui ne cessait de retrouver de l’équipement fantôme lors de ses quarts de travail.

Lorsqu’un filet est perdu, il continue à pêcher - il n’arrête pas de pêcher, explique M. Scott.

L’équipage de l'Emerald Sea Protection Society, debout sur un bateau. Ils regardent tous une télécommande.

L’équipage de l'Emerald Sea Protection Society se sert d’un véhicule télécommandé pour localiser les filets dans l'eau.

Photo : Source : Robin Léveillé/Ghost Nets

Bourton Scott ajoute que, puisque les animaux qui sont attrapés ne sont pas récoltés ou sortis des filets, ces derniers attirent encore plus d’animaux.

[Les équipements fantômes] sont un piège mortel sans fin.

Bourton Scott, fondateur de l'Emerald Sea Protection Society

Des filets, des cordes, des pièges et d'autres équipements de pêche perdus ou abandonnés peuvent passer des décennies ou même des siècles sous l’eau, ce qui dérange l’écosystème marin et porte atteinte à sa biodiversité.

L’ESPS estime que près de 800 000 tonnes d’équipements fantômes aboutissent dans les océans à travers le monde chaque année.

La société oeuvre principalement le long des îles du Golfe situées entre l’île de Vancouver et la côte sud de la Colombie-Britannique.

Une menace imposante

Plusieurs experts disent qu’il est difficile de savoir combien d’équipements fantômes se trouvent au large de la Colombie-Britannique.

Des agents de Pêches et Océans Canada ont récupéré plus de 200 pièges de crabes illégaux, abandonnés ou perdus dans la baie Boundary, près de White Rock, au sud de Vancouver, depuis le début de l’année et ont relâché plus de 1 200 crabes prisonniers de ce type d'équipement.

Un filet de pêche dans sous l'océan.

Les filets de pêche abandonnés peuvent accrocher des filets actifs et d’autres matériels de pêche, ce qui devient problématique pour les pêcheurs et la faune marine.

Photo : Source : Robin Léveillé/Ghost Nets

Aux États-Unis, une étude rapporte que 870 pièces d’équipement fantôme retrouvées au large de l’État de Washington contenaient plus de 32 000 animaux marins, mais aussi 500 oiseaux et mammifères.

Selon Joel Baziuk, directeur adjoint du Global Ghost Gear Initiative, les équipements fantômes capturent de 5 % à 30 % des populations récoltables de poisson chaque année.

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie des pêches