•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Heidi Levasseur prépare sa traversée du lac Saint-Jean aller-retour

Heidi Levasseur ajuste ses lunettes de natation les pieds dans l'eau du lac Saint-Jean.

La nageuse Heidi Levasseur s'apprête à plonger dans le lac Saint-Jean pour un entraînement.

Photo : courtoisie

Vicky Boutin

Dans moins d’une semaine, la nageuse Heidi Levasseur tentera de traverser le lac Saint-Jean aller-retour à la nage. Elle est venue s’entraîner dans la région il y a quelques jours.

La nageuse de Trois-Rivières tentera de réaliser cet exploit hors de l’ordinaire le vendredi 19 juillet. Elle plongera dans le lac Saint-Jean peu avant 21 h et nagera en pleine nuit pour atteindre Péribonka, puis revenir. Elle portera une combinaison thermique pour l’aider à affronter les conditions difficiles du lac.

Son passage à Roberval lui en a d’ailleurs donné un aperçu.

On a eu du bon temps pour s’entraîner, avec de bonnes vagues et du vent.

Heidi Levasseur, nageuse longue distance

Ce défi n’a pas été réalisé depuis presque 30 ans. Heidi Levasseur explique qu’elle se lance dans cette aventure en mémoire de Jacques Amyot, le premier nageur à avoir réussi à traverser le grand lac en 1955. Il est décédé l’an dernier à l’âge de 93 ans. Elle s’était rendue à Québec pour assister aux funérailles de celui qui l’a beaucoup inspirée.

Selon elle, la plus grande difficulté sera de nager la nuit.

La nuit, c’est toujours quelque chose. Il faut vraiment se préparer mentalement parce que c’est difficile.

Heidi Levasseur, nageuse longue distance
Heidi Levasseur nage à côté d'un kayakiste.

Heidi Levasseur nage dans le lac Saint-Jean à côté de son accompagnateur en kayak.

Photo : courtoisie

Elle a déjà traversé le lac Saint-Jean en 1996 et a aussi effectué le tour du lac à la nage il y a quelques années.

Un rêve plus grand que nature

Ce long périple en eau libre la préparera pour une autre aventure encore plus longue : la traversée de l’Atlantique. Elle caresse ce projet depuis cinq ans.

Heidi Levasseur veut traverser l’océan du Sénégal au Brésil, un trajet de plus de 3000 kilomètres. Elle estime qu’il lui faudra entre quatre et six mois pour franchir cette distance.

Elle compte réaliser son rêve en décembre. Toutefois, l’étape du financement reste à boucler.

On est dans les derniers milles pour récupérer la dernière part du financement qui est encore à trouver.

Heidi Levasseur, nageuse longue distance

Environ 75 % du budget est ficelé, mais les discussions se poursuivent avec plusieurs commanditaires et partenaires. Son projet dépend entièrement de cet argent.

Heidi Levasseur marche dans l'eau du lac Saint-Jean vers le large.

La nageuse s'apprête à se lancer dans les vagues du lac Saint-Jean.

Photo : courtoisie

C’est un projet unique, hors cadre. C’est plus difficile d’aller chercher les bonnes compagnies, les bons mécènes, qui vont vraiment se joindre à ma cause, explique-t-elle.

La traversée du lac Saint-Jean à la nage contribuera à la préparer physiquement et mentalement pour cet objectif impressionnant.

Saguenay–Lac-St-Jean

Nage en eaux libres