•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseil d’administration démissionne en bloc pour protester contre les coupes de Doug Ford

Photo d'élèves qui tiennent des pancartes sur lesquelles on peut lire « pas de coupes en éducation ».

Des élèves manifestent contre les coupes du gouvernement Ford en éducation, le 4 avril.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Tous les membres du conseil d’administration de la Société d’aide à l’enfance de Brant, dans le sud de l'Ontario, ont remis leur démission vendredi pour dénoncer les compressions budgétaires auxquelles leur organisme fait face.

Parallèlement, une manifestation contre les coupes a lieu à Brantford vendredi, devant le bureau du député progressiste-conservateur William Bouma.

Le conseil a décidé de démissionner en groupe au lieu de licencier davantage d’employés qui fournissent des services essentiels de protection de l’enfance, peut-on lire dans le communiqué qui annonce la manifestation.

Un groupe de personnes avec des pancartes de couleurs manifestent devant des maisons.

Des dizaines de travailleurs sociaux et de syndiqués sont sortis dans les rues de Brantford, en Ontario, afin de soutenir la démission du conseil d’administration de la Société d’aide à l’enfance de Brant.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Le président de la branche ontarienne du Syndicat canadien de la fonction publique (CUPE), Fred Hahn, ainsi que la présidente de CUPE local 181, Jennifer Kirby, ont participé à la marche.

Fred Hahn a déclaré avoir manifesté pour soutenir à la fois les membres du syndicat et la communauté, qui dénoncent les conséquences néfastes des coupures sur différents services.

Le but est de faire savoir aux gens que nous ne sommes pas là pour sauver des emplois, a déclaré la travailleuse sociale Jennifer Kealby qui a participé à la manifestation. Nous sommes ici pour sauver les services à l’enfance, les services sociaux et communautaires. Nous voulons que le public sache que les coupures dans le secteur ont entraîné des répercussions sur la sécurité et la sûreté des travailleurs, a conclu Mme Keably.

Des personnes et des parents avec une poussette manifestent devant des maisons.

Les gens qui prennent part au rassemblement demandent au gouvernement conservateur de revoir la manière dont il attribue du financement aux sociétés d’aide à l’enfance. L’organisme d’aide aux enfants de Brantford est en déficit depuis plusieurs années.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Le gouvernement Ford a réduit de 28 millions de dollars le budget des 49 sociétés d’aide à l’enfance de la province, qui se chiffre à 1,5 milliard de dollars.

Ce montant fait partie des 84,5 millions de dollars coupés de l'enveloppe budgétaire allouée aux jeunes et aux enfants vulnérables, selon l'Association ontarienne des sociétés de l'aide à l'enfance.

Réaction du ministre

Je suis déçu de l'approche du conseil, car je crois que nous aurions pu faire davantage, ensemble, pour résoudre cette situation, regrette le ministre de l'Enfance et des Services sociaux et communautaires, Todd Smith, dans un communiqué publié vendredi.

Il affirme que sa priorité est de s'assurer que le ministère prend les mesures nécessaires pour éviter toute interruption des services aux enfants et aux jeunes qui auraient pu être touchés par la décision du conseil d'administration.

Le ministre rappelle avoir nommé Bernadette Gallagher au poste de superviseure de la société d'aide à l'enfance, pour assurer la transition.

Todd Smith soutient qu'il n'est pas d'accord avec l'évaluation de l'organisme concernant le niveau de soutien financier accordé par le ministère.

Grâce au personnel dévoué de la [Société d’aide à l’enfance de Brant] et au soutien de Mme Gallagher, nous sommes convaincus que les enfants, les jeunes et les familles continueront de recevoir le soutien habituel dont ils ont besoin, affirme-t-il.

Toronto

Enfance