•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sauveteurs moins concentrés à cause des téléphones intelligents?

Une jeune femme surveille une piscine publique.

La Société de sauvetage de l'Ontario estime qu'il était plus facile pour les sauveteurs de rester concentrés avant l’omniprésence des téléphones intelligents.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Radio-Canada

Les jeunes sauveteurs ont-ils plus de difficulté à rester concentrés sur leurs tâches aujourd’hui? C’est ce que croit la Société de sauvetage de l’Ontario, qui explique ce changement par les nouvelles habitudes d’utilisation des téléphones cellulaires.

Le directeur de programme de la Société de sauvetage, Perry Smith, explique qu’à cause de l’exposition aux nouvelles technologies, les adolescents sont constamment stimulés et moins habitués à se concentrer pendant de longues périodes de temps.

Il y a eu une transition au fil des ans. Au début, on utilisait le téléphone cellulaire pour les appels téléphoniques, mais maintenant, on y trouve des applications, on peut y écouter de la musique ou des diffusions en continu. C'est devenu très difficile de s’en couper et de se concentrer, déclare-t-il à l’émission Metro Morning, de CBC.

Ils ont besoin de faire des pauses plus fréquemment.

Perry Smith, directeur de programme de la Société de sauvetage

Les sauveteurs ne sont pas censés utiliser leur téléphone lorsqu’ils sont en poste, explique-t-il. Pourtant, il arrive que certains adolescents dissimulent discrètement leur téléphone dans leurs affaires ou les oublient dans une poche. Il leur devient alors difficile de résister à la tentation de s’en servir.

Un manquement à ce règlement entraîne généralement une suspension immédiate et un examen interne, précise Perry Smith.

Selon le directeur de programme, il était plus facile pour les sauveteurs de se concentrer avant l’omniprésence des téléphones intelligents.

Dès l’âge de 12 ans, lorsqu’ils commencent leur entraînement de sauveteurs, les jeunes ont déjà développé des habitudes qui les rendent plus dépendants aux technologies, remarque-t-il.

Perry Smith ajoute qu’afin de rester attentifs, les sauveteurs doivent faire des rotations autour de la piscine d’une chaise à l’autre, toutes les 15 minutes.

Il est toutefois plus difficile de rester concentré à la plage, lorsque des centaines de personnes se baignent, souligne-t-il.

Avec les informations de CBC

Toronto

Prévention et sécurité