•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rénovation du Théâtre Palace Arvida : le gouvernement du Québec poursuit son analyse

Les portes d'un théâtre sont fermées.

Les portes du Théâtre Palace Arvida n'ont pas été franchies par le public depuis près de cinq ans.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

De toute évidence, Québec hésite à revoir à la hausse sa participation financière dans le dossier du Théâtre Palace Arvida.

La Ville de Saguenay avait récemment demandé au ministère de la Culture est des Communications (MCC) de fournir 1,4 million de dollars de plus que prévu pour éponger la moitié des frais supplémentaires liés à ce vaste chantier.

Elle avait, pour sa part, pris l’engagement de se charger du reste de la facture associée aux dépassements de coûts.

En début de soirée vendredi, le MCC a indiqué, dans un courriel envoyé à Radio-Canada, qu’il devait analyser de la documentation nouvellement reçue pour pouvoir trancher.

Même s’il n’a pas pris de décision définitive par rapport à la requête de la Ville de Saguenay, il a réitéré, dans ce même message, son intention de verser une subvention se chiffrant à 1,6 million de dollars pour contribuer au financement global du projet.

Les coûts totaux de la réfection du Théâtre Palace Arvida sont désormais évalués à 7 millions de dollars.

Québec subit de la pression

Le député de Jonquière à l’Assemblée nationale juge, pour sa part, que le ministère de la Culture et des Communications n’a aucune raison valable de tergiverser.

C’est inacceptable, tonne Sylvain Gaudreault.

À son avis, si le Palais Montcalm [à Québec] avait besoin d’être rénové, tout le monde se mobiliserait sans hésiter.

Il ajoute que le MCC se doit de traiter le cas du Théâtre Palace Arvida avec un pareil empressement.

Plus il attend, plus ça va coûter cher, martèle-t-il.

Au passage, cet élu péquiste interpelle la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

Elle était fière d’annoncer, au mois de novembre, qu’Arvida devenait un site patrimonial, rappelle-t-il.

M. Gaudreault ajoute qu’elle doit maintenant agir promptement pour ne surtout pas laisser un joyau de ce secteur aller à l’abandon.

Encore de l’optimisme

De son côté, le conseiller municipal responsable d’Arvida refuse catégoriquement de se laisser abattre.

Carl Dufour précise qu’il y a encore des discussions entre des représentants de la Ville de Saguenay et du MCC.

Je suis toujours extrêmement positif, s’exclame-t-il.

La volonté du conseil municipal, c’est de l’ouvrir cette fameuse salle-là. C’est un site patrimonial qui est important, souligne M. Dufour.

Le Théâtre Palace Arvida avait fermé ses portes en 2014. À ce moment, des ingénieurs avaient mené une analyse du bâtiment et y avaient découvert des problèmes structurels. Ils avaient donc statué que la sécurité des spectateurs fréquentant l’endroit n’était plus assurée.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale