•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une tornade a frappé Saint-Roch-de-l'Achigan, confirme Environnement Canada

Une roulotte a été complètement renversée par la tornade jeudi à Saint-Roch-de-l'Achigan.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Radio-Canada

Après enquête, les météorologues d'Environnement Canada confirment que c'est bien une tornade qui a détruit des bâtiments et ravagé un terrain de camping jeudi soir, à Saint-Roch-de-l’Achigan, dans Lanaudière.

Le tourbillon d’air destructeur s’est formé jeudi vers 18 h 30 et a causé des dommages sur une distance d'au moins trois kilomètres, a déclaré Alexandre Parent, météorologue à Environnement Canada sur ICI RDI vendredi.

La trajectoire de ce tourbillon faisait de 200 à 300 mètres de largeur. Ce type de trajectoire, plus longue que large, est vraiment la signature d'une tornade, a expliqué M. Parent.

Selon Environnement Canada, la tornade qui a emporté des toitures, des lignes électriques et des bâtiments agricoles était de force EF1 avec des vents de 135 km/h à 175 km/h.

Il s’agit bien de la première tornade répertoriée cet été au Québec. On signale habituellement six à sept tornades chaque année dans la province.

Un travailleur dans une nacelle s'affaire près de fils électriques. Des débris jonchent la route.

Le temps orageux a aussi causé de nombreuses pannes d'électricité à travers le Québec.

Photo : Radio-Canada / Xavier Savard-Fournier

Les rafales ont été particulièrement violentes sur le terrain de camping Horizon situé sur la route 125, où un campeur a été blessé lorsque sa roulotte, renversée par les vents, a fait plusieurs tonneaux.

Une scène de désolation attendait vendredi matin les campeurs sur le terrain de camping, jonché de roulottes endommagées, de branches d’arbres cassées, de meubles de jardin tordus, d’arbres déracinés et de débris de toutes sortes.

Plusieurs témoins ont déclaré avoir du mal à croire qu’il n’y ait pas eu de pertes de vie étant donné l’importance des dégâts matériels.

Nous avons été chanceux parce qu’il n’y a personne de blessé [gravement]. Il y a des bâtiments qui ont été projetés dans la rue.

Yves Prud’homme, maire de Saint-Roch-de-l’Achigan
Le toit d'une grange en bordure de la route.

Le toit d'un bâtiment agricole a été emporté par les vents jeudi soir, à Saint-Roch-de-l'Achigan.

Photo : Radio-Canada

Les violents orages qui se sont abattus sur la région jeudi soir ont aussi causé de nombreux dégâts dans les secteurs de Terrebonne, de Mascouche et de Laval.

« La tornade qui a frappé Saint-Roch-de-l'Achigan a probablement duré quelques minutes seulement, et était par conséquent difficile à prévoir, précise M. Parent. Si on envoyait des alertes de tornade chaque fois qu'on a une ligne d'orage, affirme en substance le météorologue, le taux de fausses alertes serait beaucoup trop élevé et la vigilance des gens faiblirait. »

Dans le cas de Saint-Roch-de-l'Achigan, plusieurs phénomènes illustrent qu'il s'agissait d'une tornade : les vents ont soulevé et déplacé des objets lourds sur d’importantes distances, renversant des roulottes.

Si tous les arbres sont couchés dans le même sens, on peut penser à une microrafale. […] S’il s’agit d’une tornade, les choses vont avoir bougé de gauche à droite, elles auront été soulevées. Une tornade va faire de l’aspiration, ça va soulever des objets. Et c’est ce qui semble s’être produit à quelques endroits ici, explique Simon Legault, le météorologue d’Environnement Canada qui a été dépêché sur place, vendredi, pour évaluer la situation.

L'agence fédérale a aussi été mise au courant de dégâts, comme des arbres cassés, qui se sont produits dans la région de Maniwaki et de Val-des-Bois, en Outaouais.

La puissante ligne d’orages qui a balayé l’Ontario et le Québec jeudi soir de Toronto jusqu’à Chibougamau a également laissé dans son sillage des dizaines de milliers de foyers sans électricité.

Le vent et les orages ont causé d'importants dommages au camping Horizon.

Le vent et les orages ont causé d'importants dommages au camping Horizon, situé à Saint-Roch-de-l'Achigan.

Photo : Radio-Canada

Jeudi en fin de soirée, plus de 100 000 clients d’Hydro-Québec étaient sans électricité. Ce nombre a été réduit à environ 1000 vers 22 h vendredi. Les équipes d’Hydro-Québec ont notamment travaillé toute la nuit pour réparer les lignes et rétablir le courant.

Avec les informations de La Presse canadienne

Grand Montréal

Incidents et catastrophes naturelles