•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau recteur de l’Université Laurentienne assure avoir la francophonie à cœur

Robert Haché en studio.

Robert Haché succède à Pierre Zundel, qui avait pris le poste par intérim à la suite du départ de Dominic Giroux en août 2017.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Bergeron

Radio-Canada

Le nouveau recteur de l’Université Laurentienne, Robert Haché, est entré en poste officiellement le 1er juillet.

Formé en biologie et en biochimie moléculaire, M. Haché dit vouloir faire de la recherche une priorité.

Pour faire une université de premier plan, excitante pour les étudiants, il faut avoir de la recherche qui appuie le mandat éducationnel, indique l’ancien vice-recteur à la recherche des universités de Calgary et d’Ottawa.

M. Haché juge que son bilinguisme sera un atout pour l’Université Laurentienne.

Nous avons des étudiants francophones, des étudiants anglophones et des étudiants autochtones, résume-t-il. C’est très important pour moi de connaître non seulement leur langue, mais aussi leur culture.

Un croquis du nouveau centre étudiant en cours prévu à l'Université Laurentienne.

Le nouveau centre étudiant de l'Université Laurentienne ouvra ses portes en septembre 2019.

Photo : Association générale des étudiants de l'Université Laurentienne

Son engagement à la francophonie, dit-il, se traduira dans un meilleur accès à des programmes bilingues.

On doit essayer d’avoir un portefeuille de programmes en français exhaustif, affirme-t-il.

Il soutient que l’Université se penchera sur un plan académique, pour s’assurer non seulement que les programmes d’étude soient à la fine pointe des meilleures pratiques en éducation, mais qu’ils permettent aussi aux étudiants de compléter leurs études en français.

Nord de l'Ontario

Éducation