•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des automobilistes mis en garde… contre un excès de politesse au volant

Les automobilistes à l'île-du-Prince-Édouard sont connus pour leur politesse envers les piétons et les autres conducteurs, mais certains poussent parfois la courtoisie trop loin, selon les policiers.

Photo : Radio-Canada / Guy R. LeBlanc

Radio-Canada

Le service policier de Summerside à l'Île-du-Prince-Édouard reproche aux automobilistes de céder leur priorité de passage dans des intersections très achalandées. Les policiers ont remarqué plusieurs accrochages causés par ce comportement ces dernières semaines.

Des résidents reconnaissent que la courtoisie va parfois un peu trop loin.

Il ne faut pas être si gentil que ça. C'est bon d'avoir cette réputation-là, qu'on est gentils, mais il y a un point où il faut dire qu’il y a des lois et qu’il faut les suivre, affirme un résident de Summerside, Pierre Gallant.

Je fais ça un peu trop souvent. C'est la première chose, c'est comme une habitude qu'on dit qu'on arrête toujours quand il y a quelqu'un qui veut passer, explique une résidente de Summerside, Rikki Delaney.

Lorsque Guy Labonté est arrivé à l'Île-du-Prince-Édouard il y a plus de 20 ans, il a dû s'habituer à ce trait de caractère des conducteurs locaux très courtois envers les autres automobilistes et les piétons.

À force de connaître les gens ici, s'il y a quelqu'un qui est debout sur le bord du chemin, tu peux prévoir que si c'est un gars de l'Île en avant de toi, tout probable qu'il va arrêter pour le laisser traverser, dit M. Labonté.

Les automobilistes de l'Île sont connus comme étant plutôt passifs, selon un instructeur d'une école de conduite à Summerside, Stuart Brookins.

Le comportement parfois trop poli des conducteurs fait d'ailleurs partie des sujets qu’il aborde dans ses cours.

Je n'aime pas quand je vois un conducteur céder le passage avec un geste de la main, indique M. Brookins.

Il juge cela dangereux parce que l'autre conducteur risque de se sentir obligé de passer.

Ce comportement ne semble pas être unique à la municipalité de Summerside. Le service policier de Charlottetown avait fait des reproches similaires aux automobilistes en 2016.

Ce genre de rappel devrait faire son effet sur les résidents, espère Guy Labonté.

Souvent, ils ne réalisent pas les dangers. Je pense que le fait que la police a souligné le problème que les gens vont prendre ça en considération, dit-il.

Mais on ne peut pas complètement changer la nature des gens. La courtoisie fera toujours partie de la vie insulaire.

Avec les renseignements de Kassandra Nadeau

Île-du-Prince-Édouard

Prévention et sécurité