•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Collège communautaire gratuit en Californie : « une source d'inspiration » pour les étudiants britanno-colombiens

Tanysha Klassen prononce un discours.

Selon Tanysha Klassen, présidente de la fédération des étudiants de la Colombie-Britannique, les Britanno-Colombiens accumulent en moyenne près de 35 000 $ en dettes étudiantes.

Photo : Radio-Canada

Mugoli Samba

Le budget d'été de la Californie offre deux ans de gratuité scolaire pour les élèves qui se rendront dans des collèges communautaires pour la première fois. La fédération des étudiants de la Colombie-Britannique accueille favorablement cette décision et croit que la province pourrait s’en inspirer.

L'État américain couvrait déjà les frais de la première année d’études en collège communautaire pour les nouveaux étudiants. Dans son budget le plus récent, adopté en juin, il a décidé d’allouer plus de 42 millions $ pour offrir une deuxième année gratuite.

Au total, près de 33 000 nouveaux étudiants sont admissibles à ce nouveau financement dans plus de 115 collèges communautaires.

Frais de scolarité en hausse de 300 % depuis 1990

Entre-temps, en Colombie-Britannique, les frais de scolarité grimpent à des niveaux historiques, coinçant les élèves avec des dettes et fermant la porte à ceux qui n’ont pas les moyens de payer ces coûts initiaux élevés, a réagi la fédération des étudiants de la Colombie-Britannique dans un communiqué.

Les frais de scolarité en Colombie-Britannique ont augmenté de plus de 300 % depuis 1990.

Fédération des étudiants de la Colombie-Britannique

La fédération aimerait que la province adopte un programme de subventions ou de prêts non remboursable pour les études postsecondaires.

Selon Statistique Canada, la moyenne des frais de scolarité pour les études postsecondaires est de 6838 $ au Canada et près de 5200 $ en Colombie-Britannique. Selon la présidente de la fédération canadienne des étudiantes et des étudiants, Justine De Jaegher, les Canadiens détenaient une dette étudiante d'environ 36 milliards $ en 2016.

L'exemple en Californie démontre que l'investissement public est possible et qu'on peut vraiment réduire le coût pour obtenir une éducation de plus en plus requise pour le marché du travail moderne, ajoute-t-elle.

Des frais qui font peur

Comme plusieurs élèves, Lenna Chung, âgée de 16 ans, hésite encore lorsqu’il en vient au sujet de ses études postsecondaires. Mais elle sait que ses frais de scolarité seront élevés.

Lenna Chung, assise dans un bureau, en gros plan.

Lenna Chung dit que l'idée d'une dette étudiante pouvant s'élever à près de 35 000 $ l'effraie.

Photo : Source: Lenna Chung

Selon la fédération des étudiants de la Colombie-Britannique, les étudiants postsecondaires terminent leurs études avec une moyenne de 35 000 $ en dettes.

« Il faudra certainement que je prenne un emprunt parce que je ne suis pas nécessairement riche. Ces gros chiffres m’effraient », dit la jeune fille.

« Je crois que mes parents essaieront de m’aider, mais je ne crois pas qu’ils seront capables de me soutenir avec ce montant-là », ajoute l'élève en 12e année à l’école secondaire Vancouver Technical, située dans l’est de la ville.

« Pour plusieurs de mes amis qui viennent de ce coin de la ville où les gens sont moins fortunés, je crois qu'ils ne pourront pas se permettre des frais de scolarité si élevés pour toute la durée de leur scolarité. »

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation