•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

IndyCar : le pilote canadien James Hinchcliffe cherche à se remettre en selle à Toronto

Des voitures de course sur un circuit de course automobile.

La grande course d'IndyCar Toronto aura lieu dimanche.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Matthew Cullen

Le pilote James Hinchcliffe devra relever un défi de taille cette fin de semaine lors de la course IndyCar qui débarque à Toronto ce vendredi. Le pilote originaire d’Oakville, en Ontario, veut devenir le premier pilote canadien à remporter le Honda Indy de Toronto depuis la victoire de Paul Tracy il y a plus de 15 ans, en 2003.

Le 33e Honda IndyCar débute ce week-end, entre les 12 et 14 juillet, à l’Exhibition Place, dans le centre-ville de Toronto.

James Hinchcliffe fait partie des pilotes le plus expérimentés cette année, mais il connaît une saison difficile après avoir été écarté du peloton à l’Indianapolis 500.

Un homme fait semblant de prendre des notes lors d'une conférence de presse.

Le pilote canadien James Hinchcliffe fait semblant de prendre des notes pendant que le gagnant de l'année dernière (Scott Dixon) parle lors d'une conférence de presse.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Lahodynskyj

Le pilote de 32 ans se retrouve en neuvième place du classement (216 points) cette année et n’a aucune victoire depuis juillet 2018.

C’est ma ville. J’ai vraiment beaucoup de chance de pouvoir non seulement venir dans mon pays pour cette course d’automobiles, mais dans ma ville natale, a expliqué James Hinchcliffe, évoquant ses origines dans la banlieue torontoise.

J’ai grandi à 20 minutes du circuit. J’y venais chaque année étant enfant.

James Hinchcliffe, pilote

Malgré son absence de victoire à Toronto, James Hinchcliffe a connu du succès à cet unique circuit canadien d’IndyCar en terminant à la troisième place à deux reprises, en 2016 et en 2017. Il a raté le podium de justesse l’année dernière, en quatrième position.

James Hinchcliffe sera le seul pilote canadien dans la course dimanche, mais son coéquipier de l'équipe Arrow Schmidt Peterson Motorsports, Robert Wickens, sera présent ce week-end.

Originaire de Guelph, en Ontario, Robert Wickens a été victime d’une blessure qui l’a paralysé des pieds à la taille en août 2018. Il se mettra de nouveau dans une voiture pour la première fois cette fin de semaine lors d’un défilé traditionnel avant la grande course dimanche.

Sur Twitter, Robert Wickens a d'ailleurs publié une vidéo d'une séance de rééducation.

La piste de Toronto est très technique et est réputée pour ses virages serrés. Le circuit est notamment plus difficile à cause d’une route plus bosselée que d’habitude en raison de rudes hivers.

Vendredi sera une journée portes ouvertes pour les partisans. Les qualifications se feront samedi après-midi, et la grande course aura lieu dimanche, à partir de 15 h.

Toronto

Course automobile