•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé des marins du NCSM Chicoutimi moins bonne que celle de leurs collègues, selon une étude

Le NCSM Chicoutimi

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Radio-Canada

Les sous-mariniers ayant subi le violent incendie du NCSM Chicoutimi ont davantage souffert du trouble de stress post-traumatique (TSPT), d’asthme et de dépression que la moyenne de leurs collègues, selon une étude dévoilée 15 ans après l'événement.

Durant les cinq années qui ont suivi l’accident, 60 % des 56 membres de l’équipage ont été victimes de TSPT, contre 1 % au sein du groupe témoin, formé lui aussi de sous-mariniers.

Les problèmes d’asthme ont concerné 21 % de l’équipage (2 % pour le groupe témoin), tandis que la dépression a touché 15 % des sous-mariniers du Chicoutimi, soit un taux sept fois plus important que chez leurs collègues.

Durant ces cinq années d’étude, la moitié des membres de l’équipage du NCSM Chicoutimi était en outre inapte au service 26 % du temps, soit trois fois plus que la moyenne du groupe témoin.

En conférence de presse jeudi, le vice-amiral Art McDonald a mentionné que le rapport n’a pas été une surprise pour les membres de l’équipage.

Ils savent ce qu’ils ont vécu et par où ils sont passés. Ce qu’ils veulent savoir, c’est ce qui les attend désormais.

Le vice-amiral Art McDonald

Du côté du ministère des Anciens Combattants, on souligne que les demandes de prestations d’invalidité n’ont pas été touchées par le retard attribuable à l’étude. En effet, 15 années se sont déroulées depuis l’événement, et une première version du rapport est prête depuis 5 ans.

Si le capitaine de corvette Brent Jones a souligné en anglais la complexité de l’étude qui comprend près de 250 tableaux et diagrammes, le capitaine de vaisseau Jean Stéphane Ouellet a ensuite ajouté en français : On n’a pas de bonnes excuses.

Le capitaine Ouellet a ensuite évoqué des changements au niveau de la marine canadienne, des changements au niveau du personnel de santé des Forces armées canadiennes, ainsi qu’un manque au niveau du suivi de cette étude.

Les officiers présents en conférence de presse en ont profité pour souligner qu’un bureau se réunirait annuellement pour assurer suivi et leadership dans ce dossier.

Pour la suite, les responsables de l'étude recommandent trois scénarios pour son prolongement à moyen et à long terme. Ils consulteront les membres de l’équipage avant de remettre leurs recommandations à la mi-août.

Contrat coûteux

L’incendie d’origine électrique a causé le décès du lieutenant Chris Saunders. Il s'agissait du premier voyage du sous-marin après son acquisition, et il est ensuite resté à quai pendant 10 ans.

Le NCSM Chicoutimi fait partie d’un lot de quatre sous-marins achetés à la Grande-Bretagne à la fin des années 1990. Plusieurs d’entre eux ont connu des avaries nécessitant de nombreuses réparations qui totalisaient, en 2012, 2 milliards de dollars, soit près du triple de leur prix d’achat une dizaine d’années plus tôt.

Avec les informations de Fannie Bussières McNicoll

Santé physique et mentale

Santé