•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À l'approche des élections, Twitter teste une nouvelle fonction au Canada

Le logo du réseau social Twitter sur l'écran d'un téléphone intelligent.

Le réseau social pourrait offrir l'option de masquer certains messages, à quelques mois des élections fédérales canadiennes.

Photo : Associated Press / Matt Rourke

Radio-Canada

Twitter lance un projet pilote au Canada qui permettra aux utilisateurs de cacher certaines réponses à leurs tweets.

À partir de la semaine prochaine, les réponses cachées n'apparaîtront pas dans le fil principal d'un message, mais il sera possible de cliquer sur un bouton pour voir ces réponses cachées.

Les réponses cachées seront toujours disponibles, tout le monde pourra les voir et ils pourront aussi interagir avec eux, mais ils ne feront pas partie du tweet original et du fil conducteur, a déclaré Michele Austin, directrice des politiques publiques et gouvernementales chez Twitter Canada.

M. Austin a indiqué que la société lance le projet pilote dans le but de donner aux utilisateurs un plus grand contrôle sur les débats générés par leurs messages, et qu'elle sera distincte de la fonction de blocage ou de sourdine de certains comptes.

Les utilisateurs canadiens pourront masquer les réponses à leurs tweets, mais la même fonction ne sera pas disponible dans les autres pays.

Ainsi, le premier ministre canadien Justin Trudeau ou le chef conservateur Andrew Scheer pourraient cacher les réponses à leurs tweets, mais le président américain Donald Trump ne pourra pas accéder à cette option.

M. Austin a indiqué que le Canada a été choisi pour le projet pilote en raison de la qualité et de la diversité de ses échanges sur Twitter.

Le Canada a une conversation profonde et diversifiée sur Twitter. C'est un peu différent des autres pays parce que le Canada a des antécédents très multiculturels.

Michele Austin, directrice des politiques publiques de Twitter Canada

M. Austin a indiqué que l'entreprise surveillera le fonctionnement de l'expérience au Canada avant de décider de l'étendre à d'autres pays.

Nous allons voir comment les gens l'utilisent et, bien sûr, les commentaires que nous recevons sur la qualité de la conversation et les cas d'utilisation individuels. Ce sont peut-être les fans de sport qui cachent le plus de conversations et c'est l'une des choses qu'on cherche à découvrir avec cette expérience.

Michele Austin

Avec 16 millions de comptes au Canada, Twitter est couramment choisi par des célébrités, des représentants du gouvernement et d'autres pour faire des annonces. Mais le géant des médias sociaux s'est fait critiquer parce qu'il n'en fait pas assez pour contrôler sa plateforme et prévenir les abus, y compris les actions des trolls et les comptes de robots automatisés.

En juin, la ministre des Institutions démocratiques, Karina Gould, a publiquement réprimandé l'entreprise.

Nous espérons que Twitter commencera à assumer une certaine responsabilité pour le contenu de sa plateforme  , a dit la ministre, irritée que l'entreprise n'ait pas encore signé une déclaration sur l'intégrité électorale qu'elle avait rédigée. Nous savons que leur plateforme a été utilisée et manipulée par des acteurs malveillants étrangers et nous attendons toujours de connaître leurs plans ici au Canada.

Jeudi, Karina Gould a accueilli le projet pilote de Twitter avec enthousiasme.

Je suis encouragée que Twitter ait choisi le Canada pour mettre à l'essai une modification de sa plateforme. [...] En tant qu'utilisateurs actifs des médias sociaux, les Canadiens sont régulièrement exposés à la désinformation et à la rhétorique extrémiste en ligne. Cette étape peut contribuer à un écosystème en ligne plus sain.

Karina Gould

Michele Austin affirme pour sa part que la compagnie est sérieuse à propos du nettoyage de la plateforme.

Nous ne voulons vraiment pas d'acteurs malveillants sur Twitter. C'est une question sur laquelle nous prenons des mesures très énergiques. Nous adoptons donc une approche coordonnée des comptes malveillants et des comptes automatisés.

Michele Austin
Avec les informations de CBC News

Réseaux sociaux

Techno