•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête préliminaire de René Kègle : le coaccusé refuse de témoigner

Francis Martel a été formellement accusé du meurtre prémédité d'Ophélie Martin-Cyr.

Francis Martel a été formellement accusé du meurtre prémédité d'Ophélie Martin-Cyr.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Le complice présumé de René Kègle, Francis Martel, a refusé de témoigner jeudi matin au palais de justice de Trois-Rivières. C'était la troisième journée de l'enquête préliminaire de René Kègle, accusé du meurtre d'Ophélie Martin-Cyr.

La journée a débuté avec la fin du témoignage de la victime survivante dans cette affaire. Celle-ci aurait réussi à s'échapper d'un véhicule en mouvement le soir du meurtre.

Une ordonnance de non-publication empêche les médias de dévoiler son identité et les détails de son témoignage. L'avocate de René Kègle a tenté jeudi matin de relever des contradictions avec ses témoignages antérieurs.

Francis Martel est par la suite entré dans la salle d'audience, en présence de quatre agents correctionnels et de quatre constables spéciaux, soit deux fois plus de personnel qu'à l'habitude. Le coaccusé dans cette affaire est entré dans la salle menotté aux poignets et aux chevilles, les cheveux attachés en chignon.

À toutes les questions du procureur, Francis Martel a répondu : « Je n’ai rien à dire. » Le juge a prévenu qu'il pourrait s'exposer à des sanctions s’il ne collaborait pas. Je ne reviendrai pas sur ma décision, ni dans 8 jours, ni dans un mois, a affirmé l'accusé au juge.

Les sanctions possibles pour un témoin qui refuse de collaborer sont de 8 jours de prison, et d'accusations d’outrage au tribunal et d'entrave à la justice.

Francis Martel a indiqué à la cour jeudi matin qu'il comprenait les conséquences de son refus de témoigner et qu'il maintenait sa décision même s’il s’exposait à une accusation. Une plainte pourrait être déposée au directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). Elle serait ensuite étudiée par d'autres collègues du DPCP pour éviter toute apparence de conflit d'intérêts.

Shanny Haley témoignera vendredi. La jeune femme de 22 ans est aussi accusée de complicité dans le meurtre de Jean-Christophe Gilbert.

D'après des informations de Maude Montembeault

Mauricie et Centre du Québec

Procès et poursuites