•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une baisse de population à prévoir au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Trois personnes marchent près de la petite maison blanche

Des citoyens marchent près du site de la petite maison blanche.

Photo : Radio-Canada

Gilles Munger
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L’Institut de la statistique du Québec anticipe que la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean va baisser de 6 % en 25 ans, soit entre 2016 et 2041.

Pourtant, à l'échelle de la province, l’organisation projette plutôt une hausse de 13,6 % pour la même période.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, le Bas-Saint-Laurent (-6 %), la Gaspésie (-9 %) et la Côte-Nord (-15 %) sont les seules régions du Québec où la population devrait diminuer selon les démographes de l'Institut.

La baisse est d'ailleurs particulièrement importante chez les jeunes de 19 ans et moins qui verront leur nombre diminuer de 14 % pour dans ces mêmes quatre régions pour la même période.

Une population plus âgée

Selon les plus récentes données publiées dans le document Perspectives démographiques du Québec et des régions 2016-2066, le Saguenay-Lac-Saint-Jean est aussi l'une des plus touchées par le vieillissement de la population.  32 % des citoyens seront âgés de 65 ans et plus en 2041. Cette proportion est plus grande que pour l'ensemble du Québec, mais inférieure à celle de la Gaspésie, du Bas-Saint-Laurent et de la Mauricie (33 %).

Population active

Le nombre de personnes âgées de 20 à 64 ans, un groupe qui représente l'essentiel de la main-d'oeuvre disponible, diminuera dans toutes les régions du Québec sauf à Montréal, à Laval et dans le Nord-du-Québec.

À noter que la grande ville de Saguenay et ses agglomérations sera possiblement la seule grande municipalité du Québec à connaître une baisse de sa population en 25 ans. L'Institut  prévoit une diminution de 3,7 % alors que Trois-Rivières, Gatineau, Sherbrooke, Montréal et Québec connaîtront toutes des hausses de leur population.

L'Institut de la statistique précise dans son étude qu'elle a retenu une période de 25 ans pour ses perspectives de population dans les régions, principalement parce que le degré d'incertitude est plus élevé en raison de la petite taille des populations et du phénomène de migration interrégionale qui peuvent perturber les prévisions à long terme.

Et d’ici 50 ans?

Pour l'ensemble de la province et sur une période de 50 ans, l'Institut de la statistique du Québec prévoit un ralentissement de la croissance de la population. Cette hausse devrait se situer à 0,3 % par année après 2040.  L’Institut évalue que la population atteindra 9 millions de citoyens en 2030, 10 millions en 2066.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !