•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La prison pour un cas de rage au volant avec quatre enfants à bord

Des policiers et pompiers examinent une fourgonnette à l'avant violemment accidenté.

Le conducteur de la fourgonnette, Roberto Rego Bulhoes, s'est reconnu coupable de conduite dangereuse causant des lésions corporelles à un enfant de six ans.

Photo : Radio-Canada

Geneviève Garon

Un conducteur de 41 ans passera 90 jours derrière les barreaux pour une course folle entre Montréal et Longueuil alors qu'il transportait quatre enfants dans sa fourgonnette. Ce cas extrême de rage au volant avait causé un immense bouchon de circulation sur la route 132 ouest, en décembre 2017.

Conduire comme vous l'avez fait avec quatre enfants en jeune âge à bord de votre véhicule, ça n'a pas été votre idée la plus géniale de l'année. C'est manifestement extrêmement dangereux, a lancé le juge Marc Bisson à Roberto Rego Bulhoes, le mois dernier, au palais de justice de Longueuil.

Le résident de Lanaudière s'est reconnu coupable de conduite dangereuse causant des lésions corporelles à un enfant de six ans.

Il a aussi plaidé coupable à deux accusations de possession de drogue, puisqu'il transportait aussi une centaine de grammes de marijuana et plus de 80 grammes de haschich, dans son Dodge Caravan 2003 ce jour-là.

Dispute sur l'autoroute avec un inconnu

Le matin du samedi 9 décembre 2017, M. Bulhoes s'est mis à suivre de très près un autre véhicule et a fait un doigt d'honneur au conducteur, alors qu'il circulait sur l'autoroute 40 en direction ouest.

Après un dépassement par la droite, Roberto Rego Bulhoes a percuté deux véhicules sans jamais s'arrêter. Il a plutôt accéléré.

L'un des conducteurs impliqués dans les accrochages l'a suivi sur une dizaine de kilomètres, dans le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, jusqu'à emprunter la route 132 en direction ouest à grande vitesse.

« On parle de dépassement par la droite, de dépassement de plusieurs véhicules », a relaté le procureur aux poursuites criminelles et pénales Sacha Blais, devant la Cour du Québec.

Pour terminer sa course, Roberto Rego Bulhoes a donné un coup de volant et a de nouveau heurté un véhicule, avant de traverser les trois voies et de frapper un muret, près du boulevard Roland-Therrien.

Le plus vieux des quatre enfants, âgé de six ans, a dû être transporté à l'hôpital.

En arrivant à l'hôpital, il est plutôt énervé par la situation, a rapporté Me Blais. Il va vomir, se plaindre de maux de ventre et on va constater des petites abrasions au niveau des hanches à cause de la ceinture.

Interdiction de conduire

Le juge a entériné la peine de 90 jours d'emprisonnement proposée par les deux parties, même s'il l'estime clémente.

Non seulement vous avez risqué la vie des autres usagers de la route cette journée-là, mais vous auriez pu également tuer l'un ou l'autre des enfants ou encore les blesser beaucoup plus gravement, a-t-il dit au conducteur. On peut dire que vous avez été chanceux dans votre malchance.

L'avocate de l'aide juridique qui représente Roberto Rego Bulhoes a souligné que son client a eu une dizaine de rencontres avec une travailleuse sociale et qu'il bénéficie du soutien de ses proches.

Selon Marie Kettlyne Ruben, la peine suggérée « prend en compte que monsieur se reprend en main, qu'il a fait des démarches, qu'il a une famille qui le supporte dans tout ça » .

Roberto Rego Bulhoes purgera sa peine de façon discontinue, deux jours par semaine. Il sera assujetti à une probation de deux ans et devra effectuer 240 heures de travaux communautaires dans la prochaine année. De plus, il lui sera interdit de conduire pendant deux ans.

Le conducteur qui a poursuivi Roberto Rego Bulhoes jusqu'à Longueuil, Christian Brissette, a pour sa part écopé d'une amende de 1500 $.

Grand Montréal

Procès et poursuites