•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec octroie 420 000 $ sur 3 ans à SABSA

Entrée de la Coopérative de solidarité SABSA.

La clinique sans médecin SABSA est située sur le boulevard Charest Est, à Québec.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Coopérative de solidarité SABSA du quartier Saint-Roch, à Québec, pourra compter sur une aide additionnelle de 420 000 $ pour les trois prochaines années.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale octroient 140 000 $ par année sur trois ans pour soutenir la clinique destinée à une clientèle vulnérable qui ne fréquente pas les services de santé traditionnels.

« Ça va colmater la brèche, ça va nous permettre de souffler un peu, c’est une excellente nouvelle, se réjouit la fondatrice de la clinique Isabelle Têtu, l’une des deux infirmières praticiennes spécialisées en poste. À l’heure actuelle, on avait des prêts de service du CIUSSS. Ça nous a donné une grande aide, mais là ce sera encore plus. »

Cet argent permettra d’assurer une partie des coûts de fonctionnement de la clinique et des employés. Après cette période de trois ans, le Ministère évaluera l’impact de l'organisme afin de réviser son financement.

3300 patients

SABSA suit actuellement 3300 patients et chaque mois, entre 30 et 50 nouveaux s’ajoutent, selon Isabelle Têtu.

Trois ans après avoir été menacé de fermeture faute de financement, elle affirme que les « canaux » sont maintenant « ouverts » avec le gouvernement.

« Les discussions sont ouvertes. Les gens, autant du côté du CIUSSS que du Ministère, sont ouverts à trouver des solutions. »

Malgré cette subvention, l’organisme poursuivra son autofinancement. La Fondation SABSA, présidée par l’ex-députée Agnès Maltais,cisu a d’ailleurs été lancée il y a quelques mois. L’objectif est d’amasser quelque 120 000 $ par année.

Santé