•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux adolescents meurent d’intoxication au monoxyde de carbone

Un agent de la GRC

La GRC ne communiquera pas plus d'informations sur cette affaire, par respect pour les familles des victimes.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Une adolescente de 13 ans et son cousin de 12 ans sont morts des suites d’une intoxication au monoxyde de carbone mardi après-midi dans une résidence d'une communauté récréative des environs de Prince Albert.

Leurs familles les décrivent comme « les meilleurs amis du monde ».

Les services d’incendie et les services d’urgence se sont rendus sur les lieux du drame, où ils n’ont pu que constater le décès des deux adolescents.

Une enquête préliminaire indique que les deux jeunes seraient morts à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone. Selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), les morts ne sont pas considérées comme suspectes.

Le service du coroner de la Saskatchewan a ouvert une enquête. Toutes les autres personnes présentes à la résidence ont été évaluées par les services d’urgence, mais aucun traitement médical n’a été requis.

« C’est un incident incroyablement tragique », a déclaré un porte-parole de la GRC, précisant qu’aucun autre détail ne sera donné puisque les familles endeuillées demandent le respect de leur vie privée.

« Ça m’a fendu le cœur »

 Jan Goy, une amie de la grand-mère de l’un des enfants, se dit affligée par la nouvelle.

« Je suis moi-même mère de deux enfants. [...] Ça m’a fendu le cœur », confie-t-elle.

Elle a lancé une campagne de collecte de fonds en ligne pour soutenir financièrement les familles endeuillées.

« Je ne pense pas que l’argent devrait être leur souci maintenant, alors qu’elles pleurent leur enfant mort et qu’elles tentent de soutenir les autres enfants durant ce deuil », explique-t-elle.

Elle dit avoir constaté que plusieurs personnes ont manifesté le désir de contribuer, mais ne savaient pas comment faire.

« J’ai donc lancé la campagne de financement et jusqu’à présent cela avance bien. Nous espérons donc pouvoir aider ces familles », déclare-t-elle.

Reconnaître les signes d’une intoxication

Le gouvernement provincial indique que 16 personnes sont mortes, depuis 2015, d’intoxication au monoxyde de carbone, dont six à cause de fuites de ce gaz inodore. Les dix autres personnes ont été intoxiquées durant des incendies.

De son côté, le chef des pompiers de Saskatoon, Morgan Hackl, indique que son service a réalisé environ 300 interventions en 2018 après des déclenchements de détecteurs de monoxyde de carbone.

« C’est vraiment important d’avoir un détecteur de monoxyde de carbone dans chaque logement, près des endroits où l’on dort et à chaque étage. Et c’est très important de vérifier régulièrement qu’ils fonctionnent », déclare-t-il.

Il explique que plusieurs de ces cas de fuite de monoxyde de carbone provenaient d’appareils de chauffage ou de cuisson.

Comme signes annonciateurs d’une intoxication au monoxyde de carbone, il cite de la nausée, des maux de tête et des vomissements.

« Ces symptômes indiquent qu’il y a un problème. Si vous les ressentez, vous devriez appeler le 911 », conseille-t-il. 

Avec les informations de Omayra Issa et de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Accidents et catastrophes