•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élection fédérale : un candidat écarté crie à l’injustice

Mark King dans la salle du conseil municipal à North Bay.

Mark King dit avoir appris presque par surprise qu’il n’était plus candidat conservateur dans Nipissing-Temiskaming aux élections fédérales d’octobre prochain.

Photo : CBC/Erik White

Radio-Canada

Le parti conservateur fédéral a décidé de remplacer son candidat de Nipissing-Temiskaming par la nièce de l’ancien premier ministre ontarien Mike Harris. Mark King l’avait emporté par une faible marge contre Jordy Carr, lors de l’assemblée d’investiture du 17 juin.

Le résultat du vote n’a cependant jamais été divulgué aux médias.

La nomination de Mark King a été portée en appel.

Le comité de sélection national des conservateurs a informé M. King le 3 juillet qu’il ne sera pas le candidat aux élections d’octobre.

Jordy Carr est conseillère municipale à Callander, tandis que Mark King siège au conseil municipal de North Bay.

Dans un communiqué, il qualifie la décision d’antidémocratique.

Je suis extrêmement déçu, écrit-il dans un communiqué. Ma candidature a pourtant été approuvée et appuyée par l’association de circonscription et le parti conservateur. J’ai remporté l’investiture et ensuite plus rien, ni des représentants locaux ni des instances nationales du parti.

Par courriel, un porte-parole du Parti conservateur du Canada indique que conformément aux pratiques [du Parti], les raisons du rejet d'un candidat ne sont jamais dévoilées.

Dans les rares cas où un candidat est rejeté, ce n'est jamais une décision que le parti prend à la légère, écrit le directeur des communications Cory Hann.

Le Parti conservateur du Canada a déjà choisi 118 des 121 candidats ontariens qui le représenteront à l'élection fédérale d'octobre.

Nord de l'Ontario

Élections fédérales