•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les syndiqués de la Caisse Desjardins de Hauterive retourneront au travail

Une quarantaine de travailleurs, drapeaux à la main, manifestent devant la caisse de Hauterive.

Les travailleurs en grève faisaient du piquetage, le 1er mai dernier, devant l'entrée de la caisse de Hauterive.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

François Robert

Les syndiqués de la Caisse Desjardins de Hauterive à Baie-Comeau ont voté à 97 % en faveur de l’entente de principe conclue avec l’employeur.

Le retour au travail est prévu le mardi 16 juillet. La Caisse sera fermée vendredi, ainsi que lundi et mardi pour permettre d’accueillir les employés et procéder à certains ajustements. Les portes seront ouvertes pour les membres à partir du mercredi 17 juillet.

Cette entente survient après 12 semaines de grève générale illimitée, précédées de 5 journées de grève non consécutives.

Une vingtaine de personnes manifestent devant la Caisse populaire Desjardins de Hauterive

La convention collective de ces employés était échue depuis le 16 juillet 2017.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

L’intervention du conciliateur au cours des 5 rencontres tenues en sa présence a permis de faire progresser les négociations, selon Chantale Vaillancourt, présidente du Syndicat de la Caisse Desjardins de Hauterive.

Le conciliateur a travaillé fort pour arriver avec une entente mutuelle satisfaisante.

Chantale Vaillancourt, présidente du Syndicat de la Caisse Desjardins de Hauterive

Il y avait une volonté des deux parties de vouloir régler, et on avait un conciliateur au dossier aussi qui a bien fait cheminer les deux parties pour en arriver à une entente, estime pour sa part le directeur général de la Caisse Desjardins de Hauterive, Martin Beaulieu.

Le syndicat a notamment réussi à limiter les demandes de l’employeur pour le travail en soirée, souligne Chantale Vaillancourt.

Un employé ne pourra se faire demander de terminer à 20 h plus d’un soir par semaine, ce qui favorisera la conciliation travail-famille, selon le syndicat.

Cela permettra à la caisse d’offrir un service-conseil certains soirs de la semaine aux membres, ce que l’ancienne convention ne permettait pas, indique Martin Beaulieu.

Le respect de l’ancienneté dans l’attribution des postes était l’un des points en litige, rappelle le président du Conseil central de la CSN sur la Côte-Nord, Guillaume Tremblay.

Guillaume Tremblay, président du Conseil central de la Côte-Nord de la CSN, en entrevue

Guillaume Tremblay, président du Conseil central de la CSN sur la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Nous, globalement, je vous dirais qu'on est très contents de cette entente, et contents aussi de savoir que les employés ont voté à 97 % en faveur de l’entente, souligne Martin Beaulieu. Je pense que ça prouve que les conditions de travail sont bonnes pour eux, pour les membres et la caisse aussi.

La nouvelle convention collective viendra à échéance le 31 décembre 2022.

Côte-Nord

Relations de travail