•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Château Laurier : la motion du conseiller Mathieu Fleury rejetée, mais le débat continue

L'annexe au Château Laurier, vue du Canal Rideau

L'annexe au Château Laurier, vue du Canal Rideau

Photo : Ville d'Ottawa

Radio-Canada

La motion présentée par le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, visant à retirer le permis patrimonial octroyé l’an dernier pour la nouvelle portion du Château Laurier, a été rejetée, mercredi. Mais les débats sur ce projet vont se poursuivre jeudi.

Les membres du conseil municipal ont rejeté la motion de Mathieu Fleury par 14 voix contre 9.

La motion devait recevoir l’appui d’au moins 16 membres du conseil municipal, soit le deux tiers d’entre eux, pour être adoptée.

Avant même le rejet de la motion, la conseillère du quartier Gloucester-Southgate, Diane Deans, s’est empressée de demander à ce que l’on reconsidère le vote. Cette nouvelle proposition a fait l’objet d’un second vote et la motion de la conseillère a été adoptée.

Diane Deans en entrevue dans un couloir de l'hôtel-de-ville d'Ottawa.

La conseillère municipale Diane Deans a souligné qu'il y avait eu un « manque de leadership » dans le dossier de l'agrandissement de l'hôtel.

Photo : Radio-Canada

Le maire de la Ville d’Ottawa, Jim Watson, a ensuite proposé que les élus se réunissent jeudi à 14 h pour débattre à nouveau de la motion, ce à quoi 15 des élus ont répondu par l'affirmative.

Le débat se poursuivra donc jeudi à 14 h.

Un débat de plus de deux heures

Plus tôt dans la journée, M. Watson a indiqué qu’il ne soutiendrait pas la motion de M. Fleury. L’attaché de presse du maire, Livia Belcea, a aussi confirmé l'information par courriel.

Le maire Watson ne supporte pas l’inversion de la décision unanime que le conseil a fait en juin 2018, a-t-elle écrit.

Malgré tout, les opinions étaient partagées.

Jim Watson en entrevue dans la salle du conseil municipal.

Le maire Jim Watson a fait valoir que les règles ne pouvaient pas être changées simplement parce que certains conseillers n'étaient pas d'accord avec les plans.

Photo : Radio-Canada

Le conseiller du quartier Orléans, Matthew Luloff, a déclaré que, même s’il trouvait l’annexe proposée hideuse, carrée et beaucoup trop moderne, il ne se rangerait pas derrière M. Fleury. Un point de vue également partagé par la conseillère du quartier Innes, Laura Dudas.

Appuyer la motion du conseiller de Rideau-Vanier ne fera que déplacer le conseil dans une énigme juridique avec aucune possibilité d’amélioration à l’annexe proposée, pouvait-on lire sur son compte Twitter, quelques minutes avant qu'il ne prenne la parole.

M. Luloff ne voit rien de plus dans cette initiative qu’une façon de retarder le projet d’un an.

Les arguments du développement économique et de l'ingérence de la Ville dans la conception visuelle des propriétés privées ont également refait surface.

La Ville ne peut pas demander que ce soit construit [le Château Laurier] dans un style particulier ou par un architecte particulier, a rappelé le conseiller du quartier Alta Vista, Jean Cloutier.

Par ailleurs, d’autres élus ont souligné que le conseil ne pouvait pas ignorer les commentaires des citoyens à l’égard des plans proposés.

Le public ne dépasse pas les bornes. Ce n’est pas le bon concept. Tout ce que nous demandons, c'est un design dont nous pouvons tous être fiers.

Diane Deans, conseillère municipale du quartier Gloucester-Southgate

Riley Brockington, conseiller municipal du quartier Rivière a également fait savoir qu’il ne s’opposait pas à l'agrandissement de l’hôtel, mais qu’il voulait des changements importants dans les plans.

Avec les informations de Dereck Doherty de Radio-Canada et Joanne Chianello de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale