•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zone ferroviaire : l'arrondissement de Chicoutimi dévoile les projets retenus

Des voitures stationnées sur la zone ferroviaire

La zone ferroviaire de l'arrondissement de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le comité mis sur pied par les élus de l’arrondissement de Chicoutimi a finalement retenu trois projets visant à mettre en valeur la zone ferroviaire, située au centre-ville.

Il s'agit du projet du Havre, déposé par l'architecte Luc fortin, lequel prévoit l'aménagement d'un complexe résidentiel intégré inspiré de modèles développés ailleurs dans le monde.

Le deuxième retenu est celui du comité de citoyens du district #8, le quartier du conseiller municipal Simon-Olivier Côté. Il propose l'aménagement d'un parc sur la zone ferroviaire. L'autogare du Havre disparaîtrait et serait remplacée par des stationnements ajoutés sur un boulevard Saguenay revu et corrigé.

Le troisième projet, évalué à 90 millions de dollars, est celui de centre multifonctionnel défendu par divers organismes sportifs et culturels. Il prévoit l'implantation d'un aréna pour remplacer le centre Georges-Vézina, d'une salle de spectacle et d'un centre de congrès.

Amphithéâtre +

L'an dernier, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, a dévoilé en grande pompe son projet d'Amphithéâtre +. Le complexe de 80 millions de dollars n'a cependant pas fait consensus à la table du conseil dans sa forme initiale. Les élus de Jonquière l'ont unanimement rejeté.

Une consultation publique a plus tard été lancée sur le site Internet de la Ville.

Les discussions autour du développement de la zone ferroviaire, située près de la zone portuaire, ont donc été laissées à la population. Un comité de 18 personnes s'est penché sur une dizaine de dossiers soumis et a fait trois recommandations.

C'est maintenant au conseil d'arrondissement de Chicoutimi de prendre la relève pour en arriver à une proposition unique. Il pourrait s'agir des trois dossiers sur la table ou d'une suggestion bonifiée pouvant inclure des éléments des autres projets. Les élus de Chicoutimi doivent en arriver à un consensus d'ici la fin août afin de soumettre le tout à leurs collègues de Saguenay en septembre.

Mercredi, Josée Néron a fait part de son intention de ne pas s'immiscer dans le débat.

D'après les informations de Denis Lapierre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !