•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conseil de la fédération à Saskatoon : 13 premiers ministres, aucune femme

Tous les dirigeants provinciaux et territoriaux du Canada réunis autour d'une table au Conseil de la fédération à Saskatoon.

Les 13 hommes à la tête des 10 provinces et des 3 territoires du Canada se rassemblent à Saskatoon cette semaine pour le Conseil de la fédération.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Charles Lalande

Pour la première fois en plus d'une décennie, aucune femme ne sera assise à la table du Conseil de la fédération, qui réunit cette semaine à Saskatoon les 13 dirigeants provinciaux et territoriaux du Canada.

« Symboliquement, l'absence de femme à un poste de première ministre est très significative », affirme Sylvia Bashevkin, professeure de science politique à l’Université de Toronto, qui a effectué des recherches sur les femmes en politique.

Selon elle, le Conseil de la fédération est une belle occasion de rappeler la sous-représentation des femmes à la tête des 10 provinces et des 3 territoires du pays.

« La situation n’est pas seulement bloquée; elle a considérablement reculé, dit la professeure. Nous devons réfléchir à l’image qui va ressortir de la réunion et nous demander : qu’est-ce que le sentiment d’avoir fait toutes ces percées signifie si nous revenons à zéro? »

La période comprise entre novembre 2002 et novembre 2008 marque la dernière fois qu'aucune femme ne dirigeait une province ou un territoire du Canada. Cette période commence avec le départ de Pat Duncan – maintenant sénatrice canadienne – de la direction du Yukon et se termine avec l’assermentation d’Eva Aariak comme première ministre du Nunavut.

Le portrait actuel s’avère tout un contraste en comparaison avec 2013, où, pendant la grande majorité de l'année, six femmes étaient à la tête d'une province ou d'un territoire au pays.

De novembre 2013 à avril 2019, Kathy Dunderdale (Terre-Neuve-et-Labrador), Christy Clark (Colombie-Britannique), Alison Redford et Rachel Notley (Alberta), Pauline Marois (Québec), Eva Aariak (Nunavut) ainsi que Kathleen Wynne (Ontario) ont tour à tour été battues aux élections ou ont quitté leur poste.

Les provinces de la Saskatchewan, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse n’ont quant à elles jamais eu de femme comme première ministre.

Avec les informations de La Presse canadienne

Saskatchewan

Politique fédérale