•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec autorise la construction d'éoliennes à la Dune-du-Nord

Une éolienne dans un ciel bleu.

Une éolienne

Photo : Radio-Canada/Jean-François Nadeau

Jean-Louis Bordeleau

La construction de deux éoliennes dans le secteur de la Dune-du-Nord, aux Îles-de-la-Madeleine, peut aller de l'avant. Le gouvernement du Québec accorde le permis d'exploitation au promoteur.

La Gazette officielle du Québec indique qu’une autorisation est délivrée à Parc éolien de la Dune-du-Nord S.E.C. pour l’implantation et l’exploitation d’un parc éolien de 6,4 mégawatts.

Québec exige cependant des compensations écologiques, car le site est identifié comme l’habitat d’une espèce floristique menacée ou vulnérable, le corème de Conrad.

Corème de Conrad.

Corème de Conrad

Photo : Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine

Pour compenser la perte d'habitat de cette plante protégée, les propriétaires du parc éolien doivent faire l’acquisition à des fins de conservation de 30 hectares de milieux naturels d’une grande intégrité écologique.

Il s'agit d'une superficie presque 10 fois supérieure à celle du parc éolien.

Le gouvernement indique également que la non-réalisation de ce projet entraînerait, pour la collectivité, un préjudice plus grand que l’altération de l’habitat floristique de la Dune-du-Nord.

Le site de la Dune-du-Nord.

Le site de la Dune-du-Nord

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Le projet est contesté par des groupes environnementalistes, mais le président de la Régie intermunicipale de l’énergie Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Simon Deschênes, assure que ça s'est fait vraiment dans l'harmonie et de concert avec les gens du milieu.

Il n'y aura pas de surprise. Il n'y aura pas de cachette. Il n'y aura pas de gens qui n’accueilleront pas bien cette nouvelle-là. Tout est le monde est à la même page dans ce dossier-là.

Havre-aux-Maisons, aux Îles-de-la-Madeleine.

Pour l’instant, les Madelinots dépendent principalement du diesel et d’une centrale thermique pour combler leurs besoins énergétiques.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Louise Gratton, de Nature Québec, se dit toutefois déçue de cette annonce. On va empiéter sur ce qui protège en partie les lagunes des Îles-de-la-Madeleine. Je trouve que c'est pas une bonne idée de faire des éoliennes là. [...] Aux Îles-de-la-Madeleine, on ne devrait plus toucher aux dunes.

Elle soutient aussi que l'arrivée d'un câble sous-marin qui alimentera l'archipel en électricité rendra ce projet d'éolienne caduc.

S'il n'y avait pas eu le câble, on aurait peut-être pu se rallier.

Louise Gratton, présidente de Nature Québec

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, est d'avis que dans l'ensemble ça doit être vu comme un projet positif.

Joël Arseneau est député provincial des Îles-de-la-Madeleine.

Le député péquiste des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, se réjouit de cette annonce.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

[Ça] va nous montrer ce qu'on est capable de faire, diversifier le portefeuille d'unités de production d'énergie qu'on va utiliser localement. Ce n'est pas une mauvaise chose. Ça rapporte au milieu. Il y a une certaine expertise qui va se développer.

Pour l’instant, les Madelinots dépendent principalement du diesel et d’une centrale thermique pour combler leurs besoins énergétiques.

Simon Deschênes, candidat à la mairie de Sainte-Anne-des-Monts.

Simon Deschênes, président de la Régie intermunicipale de l’énergie Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada

Ça va être une réduction de gaz à effet de serre de manière significative.

Simon Deschênes, président de la Régie intermunicipale de l’énergie Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Une première phase de construction est prévue cet automne, soit la préparation du terrain et des fondations.

L'érection des deux éoliennes doit se faire au printemps, pour une mise en service vers le début de l'été 2020.

Avec les informations de Philippe Grenier

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Énergies renouvelables