•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Acadien ira chasser l’orignal en fauteuil roulant

Sylvain Comeau (à droite) et son père Livain ont hâte d'aller à la chasse en septembre.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Anaïs Brasier

Atteint d’une maladie dégénérative depuis l’âge de 14 ans, Sylvain Comeau pourra malgré tout réaliser son rêve et chasser l’orignal grâce à un fauteuil roulant conçu spécialement pour lui.

Sylvain Comeau est un passionné de chasse qui vit à Beresford, dans le nord du Nouveau-Brunswick. Quand tu vois l’animal arriver et c’est le temps de tirer, c’est l’adrénaline et c’est un sentiment qu’il y en a qui vont sauter en parachute pour avoir comme d’autres personnes font de la course en voiture.

Moi c’est la chasse et c’est la seule chose que je peux faire et c’est un sentiment que j’adore.

Chaque année, il chasse l’ours et le chevreuil. C’est une tradition familiale : son père est pourvoyeur. On amène les Américains chasser l’ours le printemps et l’automne et aussi l’orignal, explique Livain Comeau, qui chasse depuis maintenant 45 ans. Cette année on a trois licences d’orignal, un gars du Kentucky et deux gars de la Pennsylvanie.

Mais cette année, Sylvain Comeau a d’autres plans. Il a enfin, après 20 ans d’attente, obtenu un permis de chasse à l’orignal.

Sylvain Comeau devant chez lui.

Sylvain Comeau est un passionné de chasse, une des activités que peut faire l'ancien sportif malgré sa maladie.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Toutes les années [...] Sylvain décollait de Beresford avec sa chaise et allait à Dunlop, raconte son père. Il conduisait sur le bord de la route pour appliquer pour l’orignal, pluie pas pluie.

Quand il a appris lundi que son nom avait enfin été tiré parmi les 55 000 aspirants chasseurs, il n’arrivait pas à y croire. Mon père a été obligé de me montrer deux fois le “Félicitations” sur son téléphone.

Un fauteuil roulant conçu spécialement pour lui

Tout tombe en place pour le chasseur de 38 ans qui est justement en train de se faire bâtir un fauteuil roulant conçu spécialement pour la chasse.

Il peut aller partout, dans le sable, dans l’eau, sur la neige, je pourrai aller partout dans le bois. Il n’y aura plus d’obstacles, lance-t-il avec le sourire. Ça va vraiment être comme ravoir mes deux jambes.

Le fauteuil est muni de chenilles comme un tank d’armée et non de roues ainsi que d’un appui pour poser son fusil. Je n’aurai pas besoin de le tenir. Je vais avoir besoin de viser et tirer. J’espère que je vais l’avoir.

Jerry Godin à côté du fauteuil presque terminé.Agrandir l’image

C'est un résident de Bathurst, Jerry Godin, qui construit la fameuse chaise roulante.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Et comme la chance semble sourire à Sylvain, sa nouvelle chaise sera prête pour la saison de chasse à l’orignal, en septembre. On est en train de faire les derniers ajustements. Il y a des morceaux que j’ai achetés en Chine et j’ai commandé le moteur en Australie. J’ai des morceaux d’un peu partout dans le monde, je l’appelle ma Worldbase.

Une valeur de 10 000 $

Il y a deux ans, Sylvain avait tenté d’acheter un fauteuil du genre vendu aux États-Unis. Mais ça coûtait comme 25 000 $, explique-t-il. Il a alors lancé un GoFundMe, une campagne de sociofinancement en ligne, grâce à laquelle il a amassé environ 10 000 $.

Malheureusement, ce n’était pas suffisant pour se procurer la chaise déjà montée, mais en regardant ses options, Sylvain a rencontré un homme de Bathurst prêt à lui construire un fauteuil semblable pour 10 000 $.

D’ici la saison de chasse, son père Livain tentera de trouver quelques endroits où Sylvain et son fauteuil pourront chasser l’orignal dans le bois. Ça prend un endroit spécial. Même avec une chaise spéciale, ça va prendre une place spéciale pour qu’il tire. Je vais trouver une couple de places pour lui.

Je vais voir des feux d’artifices dans ma tête, conclut Sylvain, qui arrive difficilement à contenir sa joie.

Avec les informations de François Vigneault

Nouveau-Brunswick

Chasse et pêche