•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je vais très bien », assure Angela Merkel après un troisième épisode de tremblements

La chancelière allemande, Angela Merkel, a été prise d'un nouvel épisode de tremblements mercredi lors d'une cérémonie d'accueil du premier ministre finlandais Antti Rinne.

Photo : Reuters / Hannibal Hanschke

Radio-Canada

La chancelière allemande Angela Merkel assure qu'elle se porte bien, malgré une troisième crise de tremblements en moins d'un mois survenue mercredi lors d'une rencontre à Berlin avec le premier ministre finlandais Antti Rinne.

Je vais très bien. Il ne faut pas se faire de souci, a assuré Mme Merkel dans une conférence de presse tenue un peu plus d'une heure après ce nouvel épisode, qui a fait le tour du monde après avoir été capté par les caméras de télévision.

Mme Merkel, qui aura 65 ans la semaine prochaine, s'est mise à trembler alors qu'elle se tenait debout aux côtés de M. Rinne pour assister au cérémonial militaire organisé à l'arrivée du chef du gouvernement finlandais.

Elle s'est néanmoins entretenue avec le premier ministre finlandais par la suite et s'est présentée à la conférence de presse conjointe.

Angela Merkel de nouveau atteinte de tremblements

Celle qui dirige l'Allemagne depuis 2005 avait aussi été prise de tremblements lors de la réception du nouveau président ukrainien Volodimir Zelensky, le 18 juin, à Berlin, puis lors d'une cérémonie organisée le 27 juin pour le départ de la ministre de la Justice, Katarina Barley, élue au Parlement européen.

J'ai récemment dit que je composais avec la situation survenue lors de la cérémonie d'honneurs militaires du président Zelensky. Ce processus n'est clairement pas terminé, mais il y a des progrès, et je dois vivre avec ça pour un moment.

Angela Merkel, chancelière allemande

Je crois que cela va disparaître de la même façon que c'est survenu0. Autrement, je suis convaincue que je suis capable de faire mon travail, a-t-elle ajouté.

Au terme de la première crise de tremblements aux côtés du président Zelensky, Mme Merkel avait évoqué un problème de déshydratation. J'ai bu au moins trois verres d'eau, c'est ce qui m'a manifestement manqué et à présent je me sens très bien, avait-elle déclaré.

Après l'épisode du 27 juin, une source gouvernementale avait indiqué à Reuters qu'il s'agissait d'une question d'ordre psychologique. La chancelière avait aussi poursuivi ses activités par la suite, se rendant à Osaka, au Japon, pour le sommet du G20.

Mme Merkel est toujours accompagnée d'un médecin et d'un auxiliaire médical lorsqu'elle se rend à des sommets internationaux ou qu'elle se déplace à l'étranger.

La chancelière allemande est réputée pour son éthique de travail et sa capacité à travailler de longues heures. Elle a déjà indiqué qu'elle pouvait travailler malgré de courtes nuits de sommeil, pourvu qu'elle puisse dormir une nuit complète la fin de semaine.

Sa résistance avait été mise en évidence en 2013, après qu'elle eut subi une fracture de l'anneau pelvien; elle avait caché sa douleur pendant des semaines avant d'annoncer son problème de santé et d'alléger son agenda.

Dirigeant une coalition gouvernementale considérée comme fragile, Angela Merkel a annoncé l'an dernier qu'elle quittera la vie politique au terme de son quatrième mandat, au plus tard en 2021.

En cas d'incapacité de Merkel, le président Frank-Walter Steinmeier sera désigné chancelier par intérim en attendant l'élection d'un nouveau chef du gouvernement par le Bundestag.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Europe

International