•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des habitations raccordées illégalement au réseau d’égout de Lac-à-la-Tortue

Tracteur et travailleurs.

Les travaux d'assainissement des eaux usées sont commencées à Lac-à-la-Tortue.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les citoyens du secteur Lac-à-la-Tortue étaient de nouveau nombreux au conseil municipal de Shawinigan, mardi soir. Cette fois, c’est le raccordement illégal de certaines habitations au nouveau réseau d'égout qui a alimenté les frustrations.

Le maire, Michel Angers, a lui-même déploré que plusieurs citoyens du secteur aient relié leur habitation au réseau d'égout de façon hâtive. De plus, ces raccordements ont été mal exécutés.

Beaucoup de sable s’est accumulé dans l’ensemble du réseau et d’autres ont connecté l’équivalent des égouts pluviaux, donc des eaux de pluie qui s’en vont directement dans le réseau. Et le système n’est pas prévu pour ça, il s’est gonflé, s’est rempli, dit-il.

Le sable et les débris qui se sont infiltrés dans le réseau pourraient causer des bris dans les 16 pompes que compte le système d'égout.

Celui-ci devra donc être nettoyé avant d’être utilisé, ce qui va entraîner des coûts supplémentaires d’environ 200 000 $, selon le maire.

C’est malheureusement l’ensemble des citoyens qui vont payer pour le nettoyage de ces quelques personnes qui, de façon illégale, se sont branchées, déplore-t-il.

On n’a pas besoin de ces problèmes-là au moment où on se parle, ça fait déjà suffisamment longtemps que les travaux s’étirent et quelques semaines de plus, c’est quelques semaines de trop.

Michel Angers, maire de Shawinigan

Si ce problème repousse la date à laquelle tous les résidents de Lac-à-la-Tortue pourront relier leur habitation au nouveau réseau d'égout, le maire précise que cela ne retardera toutefois pas les travaux d’asphaltage.

Les travaux au Lac-à-la-Tortue devraient prendre fin d'ici l'automne, s'il n'y a pas d'autres retards. Ils ont débuté il y a plus de 2 ans et demi.

Des amendes pour les fautifs

Contrarié, Michel Angers a annoncé que des lettres seront envoyées dès mercredi pour inviter les citoyens délinquants à se manifester d’ici une semaine et à démonter leur raccordement par eux-mêmes.

Ceux qui ne se conformeront pas à ces demandes d'ici le 18 juillet s’exposeront à des amendes allant jusqu’à 1000 $ et devront payer les frais encourus par les entrepreneurs pour corriger la situation.

La Ville ne sait pas encore combien de citoyens ont raccordé leur habitation illégalement, mais le maire affirme avoir les moyens techniques de savoir qui s’est branché de façon illégale.

Gens debout au micro dans la salle de l'hôtel de ville.

De nombreux citoyens se sont présentés au micro pour poser des questions aux élus lors de la séance du conseil municipal de Shawinigan, le 9 juillet.

Photo : YouTube/Ville de Shawinigan

Certains citoyens présents lors de la séance de mardi soir, exaspérés par la durée des travaux, ont demandé à ce que les amendes soient plus sévères et qu’il n’y ait pas de période de grâce pour les contrevenants.

La Ville de Shawinigan avait averti les résidents d’attendre son signal avant de relier leur habitation.

Lors des assemblées publiques qu’on a faites en prévision des travaux au Lac-à-la-Tortue, on avait demandé aux citoyens de faire l’ensemble des travaux nécessaires pour se connecter au réseau, mais évidemment, de ne pas se connecter de façon finale, explique Michel Angers.

La Ville avait permis une connexion temporaire, bouchée, du réseau, pour éviter des frais supplémentaires aux citoyens.

Le nouveau réseau d’égout doit être relié à 1200 résidences.

Avec les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !