•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les concepts pour réaménager la Place des Anciens Combattants dévoilés

Carte du premier concept de réaménagement de la Place des Anciens Combattants.

Le premier concept se nomme « la croisée des chemins ».

Photo : Gracieuseté - Ville de Rimouski et Paysage Pratte

Édith Drouin

La Ville de Rimouski a présenté mardi soir deux concepts de réaménagement pour la Place des Anciens Combattants, qui se situe en face de la Cathédrale et de la salle Desjardins-Telus. Une centaine de résidents ont participé à la consultation. 

Le premier concept, qui se nomme la croisée des chemins, est linéaire. Il comprend de petits bâtiments qui peuvent abriter des commerces comme des cafés ou des restaurants et leurs terrasses, des fontaines, des escaliers qui font face aux fleuves et des espaces verts.

Dans cette option, comme dans la deuxième, le stationnement en face du kiosque d’information touristique est conservé, le site est aménagé pour permettre la tenue d’événements comme le week-end des anciennes et des accès sont prévus pour les piétons et les cyclistes.

Il y a deux options qui ont un peu la même fonction de faire vraiment une grande place urbaine polyvalente pour la tenue de regroupements, de festivités.

Majorie Pratte, présidente de la firme Pratte Paysage

Le deuxième concept, appelé la coulée douce, est tout en courbes.

Carte du deuxième concept de réaménagement de la Place des Anciens Combattants.

Le deuxième concept de se nomme « la coulée douce ».

Photo : Gracieuseté - Ville de Rimouski et Paysage Pratte

Il comprend une scène sur un bassin miroir, un espace commercial plus près du kiosque d'information touristique, des fontaines et un peu moins d’espaces verts.   

Trois options pour les stationnements

Trois scénarios sont étudiés par la Ville pour compenser les espaces de stationnements qui seront perdus avec le réaménagement du secteur. Le site compte actuellement 144 cases de stationnement.

Le stationnement de la Place des Anciens Combattants.

La Place des Anciens Combattants est actuellement occupée en partie par un stationnement.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

La première option est d’ajouter une cinquantaine de cases de stationnement le long de la rue Saint-Germain et du boulevard René-Lepage, ce qui aurait pour effet de réduire de 89 cases le nombre de stationnements disponibles. 

Schéma des cases de stationnement le long de la rue Saint-Germain et du boulevard René-Lepage.

La première option pour le stationnement est d'ajouter des cases de stationnement le long de la rue Saint-Germain et du boulevard René-Lepage.

Photo : Gracieuseté - Ville de Rimouski

La deuxième option est de bâtir un stationnement souterrain sous la Place des Anciens Combattants, ce qui augmenterait le nombre de cases à 192 ou 179, dépendant de l'emplacement de l'entrée et de la sortie du stationnement.

Schéma de la deuxième option avec des stationnements souterrains.

La deuxième option est un stationnement souterrain sous la Place des Anciens Combattants.

Photo : Gracieuseté - Ville de Rimouski

Schéma de la deuxième option de stationnements souterrains avec une entrée et une sortie différente.

Une variation de la deuxième option de stationnement souterrain avec une entrée et une sortie différente.

Photo : Gracieuseté - Ville de Rimouski

La dernière option est de construire un stationnement à étages à l'endroit où est déjà situé un stationnement, derrière le Musée régional de Rimouski et l’Institut maritime du Québec. 

Schéma de la troisième option de stationnement à étages.

La troisième option est un stationnement à étage derrière le Musée régional de Rimouski et l'Institut maritime du Québec.

Photo : Gracieuseté - Ville de Rimouski

Le maire de Rimouski, Marc Parent, dit avoir une préférence pour le stationnement à étages, puisqu’il serait beaucoup moins onéreux qu'un stationnement souterrain. Il affirme qu'un stationnement souterrain coûte de 50 000 à 60 000 $ par case, tandis qu'un stationnement à étages coûte environ 20 000 $ la case.

Le besoin d’une vue d’ensemble

Les citoyens ont pu se faire entendre après la présentation des deux concepts. L'une des requêtes les plus communes était celle d'avoir une vision plus large pour le développement du secteur.

Des gens assis dans un auditorium.

Une centaine de personnes ont assisté à la présentation des concepts de réaménagement de la Place des Anciens Combattants.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Les citoyens ont demandé d’inclure l'accès à la Promenade de la mer et les bâtiments avoisinants dans les plans, dont la cathédrale, la salle Desjardins-Telus, le Musée régional de Rimouski et l’Institut maritime du Québec.

Des dirigeants de plusieurs de ces organismes étaient d’ailleurs présents à la rencontre et ont manifesté l’intérêt de participer à cette démarche.

Pour moi, la [Place des Anciens Combattants] ne peut pas exister d’un seul côté de la rue. Elle doit vraiment exister des deux côtés de la rue, et j’oserais dire des quatre côtés de la rue.

Francine Périnet, directrice générale du Musée régional de Rimouski

À la fin de la rencontre, le maire de Rimouski, Marc Parent, a dit avoir entendu les citoyens et affirme que l’ensemble du secteur sera inclus dans le prochain mandat de la firme Pratte Paysage.  C’est le mandat qu’on va donner à la firme spécialisée pour que la prochaine édition soit plus large qu’uniquement la Place des Anciens Combattants. 

Lieu de vie, espaces verts et nuisances sonores

Plusieurs citoyens ont aussi souligné l’importance de faire de la Place des Anciens Combattants un lieu de vie, un endroit pour rencontrer, plutôt qu’un simple lieu de passage. 

La première impression que j’ai eue c’était qu'on voulait à tout prix en faire quelque chose d’efficace, de pratique, d’adaptable, de quasiment mécanique. Je n’ai jamais pensé au réaménagement de la Place des Anciens Combattants comme ça, mais plutôt comme un espace agréable, un espace de rencontre, un espace vert 

Mathieu Martin, résident de Rimouski

Le résident de Rimouski est d’avis que la majorité de l’espace devrait être occupé par la verdure plutôt que par le béton. 

Des gens assis sur des chaises dans l'espace vert de la Place des Anciens Combattants.

La Place des Anciens Combattants comprend un petit espace vert avec des chaises, en bordure de la 132.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Certains ont aussi demandé un meilleur accès au fleuve. Le bruit émanant du boulevard a été soulevé, certains ont demandé de réaménager l’artère pour forcer les automobilistes à ralentir.

Dans l’option 1, c’est super intéressant l’idée des gradins, mais des gradins qui donnent sur le boulevard tel que le boulevard est actuellement, c’est, excusez-moi, vraiment inutile.

Cécile Poirier, résidente de Rimouski

Une jeune fille a proposé d'ajouter des jeux pour les enfants pour rendre l'endroit plus familial et plusieurs ont martelé l’importance d’en faire un lieu habitable autant en été qu’en hiver. 

Les résidents de Rimouski ont jusqu’au 23 août pour faire parvenir leurs commentaires à la Ville. Le concept sera ensuite ajusté et présenté à nouveau en consultation publique à la mi-octobre.

Il sera par la suite finalisé, approuvé par le conseil municipal et présenté dans sa version finale en novembre 2019.

Bas-Saint-Laurent

Politique municipale