•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le film American Pie, 20 ans plus tard

Jim, un coussin recouvrant son entrejambe, aux côtés de ses parents arborant une expression de surprise.

Le personnage de Jim surpris par ses parents en pleine écoute d'un film pornographique dans la comédie American Pie sortie en 1999.

Photo : Getty Images

Fanny Bourel

Le 9 juillet 1999 sortait aux États-Unis et au Canada le film American Pie, traduit par Folies de graduation au Québec. Ce film à l’humour potache a marqué une génération d’adolescents, accompagnant leur découverte de la sexualité. 

Comédie racontant les péripéties de quatre amis prêts à tout pour perdre leur virginité avant leur entrée à l’université, American Pie est l’un des succès cinématographiques de l’été 1999, engrangeant près de 133 millions de dollars de recettes dans le monde pour un modeste budget avoisinant les 11 millions de dollars.

Résultat : le film sera suivi d’American Pie 2, en 2001, d’American Wedding (Folies de graduation : Le mariage) en 2003, d’American Pie Presents: Beta House (Folies de graduation : La confrérie Beta) en 2007, et d’American Pie 4 (Folies de graduation : La réunion) en 2012. Un autre film de la série est sorti directement en vidéo en 2009, soit American Pie Presents: The Book of Love (Folies de graduation : Le livre de l'amour).

La célèbre scène de la tarte aux pommes

Dans une Amérique puritaine encore secouée par le scandale Monica Lewinski, qui a marqué la présidence de Bill Clinton en 1998, la sortie d’American Pie ne passe pas inaperçue.

La fameuse scène où le personnage de Jim tente de s’initier au sexe grâce à une tarte aux pommes marque particulièrement les esprits, choquant notamment les parents.

« Quelle scène est la plus dégoûtante? [...] La scène de la tarte? » s’interroge à l’époque The New York Times dans sa critique du film.

Affiche de film représentant un groupe d'ados et une tarte aux pommes.

L'affiche originale du film American Pie

Photo : Universal Pictures

« Parmi la flopée record de films superficiels pour ados sortant cette année, c’est le plus vide et le plus lubrique. Il sera peut-être celui qui remportera le plus de succès », poursuit le quotidien new-yorkais, qui ne s’est pas trompé sur ce dernier point.

Dans les salles de cinéma, les jeunes sont hilares. Aujourd’hui encore, les membres de cette génération, dont le film a, en partie, assuré l'éducation sexuelle, se souviennent de la séquence de la tarte aux pommes.

Cette scène est devenue emblématique de ce film dont la vulgarité assumée s’inscrit dans la droite ligne des comédies des frères Farrelly, comme Marie a un je-ne-sais-quoi (There's Something About Mary) mettant en vedette Cameron Diaz et Ben Stiller, sorti l’année précédente.

Un humour de « mononcle »?

Vingt ans après, American Pie ferait-il toujours autant rire les jeunes de 2019? L’éveil à la sexualité continue de baliser l’adolescence, mais l’humour graveleux de cette comédie et son côté puéril tranchent nettement avec la maturité des personnages d'Éducation sexuelle (Sex Education). Dans cette série britannique où des ados s'improvisent sexologues, la sexualité est abordée sans tabous et sans clichés.

Otis Milburn, incarné par Asa Butterfield, et Maeve Wiley, jouée par Emma Mackey dans la série de Netflix «Sex Education».

La série « Éducations sexuelle », diffusée sur Netflix.

Photo : Jon Hall/Netflix

La vision hétérocentrée de la sexualité dépeinte dans American Pie, où les femmes tendent à être considérées comme des objets sexuels, semble dépassée pour l'époque actuelle, où l'on promeut une sexualité féministe et plurielle ainsi que le consentement explicite.

Cinéma

Arts