•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministère de la Santé ouvert à mieux desservir les patients en région

Les phares allumés d'une ambulance sous la pluie.

Une ambulance

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Radio-Canada

Le cabinet de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, se dit ouvert à « analyser différentes avenues » pour mieux desservir les patients en région. Québec a fait cette déclaration mardi en réponse à la publication d’une étude de l'Université Laval indiquant que les risques de mortalité à la suite d’un traumatisme physique étaient trois fois plus élevés en milieu rural.

Par courriel, le cabinet se dit sensible aux enjeux liés aux interventions d’urgence dans les régions “éloignées” des grands centres et indique que l’étude prouve l’importance des services fournis par les premiers répondants.

Le ministère dit actuellement travailler sur un projet-pilote de transport par avion, qui avait été présenté, mais mal ficelé par le gouvernement précédent. Il dit aussi vouloir « élargir » la pratique des ambulanciers en temps et lieu, sans donner plus de détails.

La Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ) demande d'ailleurs l’abolition des horaires de factions.

Les ambulanciers qui sont sur des horaires de faction travaillent sur appel, ce qui augmente leur temps de réponse. Ils doivent d’abord se rendre à la caserne pour partir avec l’ambulance vers le patient.

L’étude menée par l’Université Laval souligne justement que le taux de mortalité est plus élevé dans les milieux ruraux en raison des délais plus longs entre l'appel au 911 et l'arrivée du patient à l'urgence.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données des urgences dans des municipalités de moins de 15 000 habitants. Onze de ces urgences se situaient dans l’Est-du-Québec, dans des municipalités comme Amqui, Matane, Gaspé, Havre-Saint-Pierre et Blanc-Sablon.

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale