•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'urgence de l'Hôpital de Seven Oaks transformée en centre de soins dans deux semaines

Un panneau indiquant l'hôpital Seven Oaks.

Le gouvernement du Manitoba annonce que la salle d'urgence de l'Hôpital Seven Oaks sera convertie en centre de soins urgents le 22 juillet.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Chantallya Louis

L'urgence de l'Hôpital Seven Oaks deviendra un centre de soins d'urgence mineure plus tôt que prévu, soit dès le 22 juillet prochain. C'est ce qu'a annoncé mardi l'Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW). Le changement était initialement prévu pour le mois de septembre.

Réal Cloutier, président-directeur général de l'ORSW, précise que cette décision est survenue après avoir constaté que les services d'urgences de l'hôpital allaient devoir composer avec une pénurie de médecins et d'infirmiers dans la troisième semaine du mois de juillet.

Il affirme que cette décision a été prise pour assurer la sécurité et la santé des patients.

Pour sa part, Cameron Friesen, ministre de la Santé, des Aînés et de la Vie active, admet que ce changement soudain sera accompagné de plusieurs défis. Il prévoit installer un centre de contrôle pour les hôpitaux de l'ORSW pour répondre aux défis quotidiens futurs.

Le ministre a aussi annoncé que 42 nouveaux lits seront ajoutés et répartis entre les hôpitaux de Saint-Boniface, Grace, Concordia et au Centre des sciences de la santé.

Ces changements ont été conçus pour obtenir de meilleurs résultats pour les patients.

Cameron Friesen, ministre de la Santé, des Aînés et de la Vie active

Les centres de soins d’urgence mineure sont dédiés aux problèmes majeurs, mais qui ne mettent pas la vie du patient en danger, et qui doivent être réglés immédiatement comme :

  • les allergies
  • les fractures ou entorses
  • la fièvre ou les maux de tête
  • les vomissements

Une décision critiquée :

Wab Kinew, chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba, dénonce la décision de l'ORSW de devancer le moment où l'urgence de Seven Oaks sera convertie en centre de soins d'urgence mineure.

Le gouvernement de Pallister n’est pas prêt à fermer les salles d’urgence, mais ils sont forcés de le faire parce qu'il n'y aura aucune personne pour y travailler.

Wab Kinew, chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba

Selon le chef de l'opposition, cette décision précipitée survient puisque le gouvernement Pallister a fait des compressions budgétaires dans le système de la santé au cours des trois dernières années.

Il juge cette décision irresponsable et craint pour la santé des patients.

Selon Dougald Lamont, chef du Parti libéral du Manitoba, les trois salles d'urgence à Winnipeg ne pourront pas répondre aux besoins des patients en état d'urgence.

Le Parti libéral souhaite plutôt le maintien de l'urgence de Seven Oaks et la réouverture de deux autres salles d'urgence qui ont déjà été fermées à Winnipeg.

La présidente du Syndicat canadien de la fonction publique, Debbie Boissonneault, croit aussi que c'est une décision précipitée, et redoute que le personnel et les patients manqueront d'informations nécessaires pour s'adapter aux changements.

Il y aura une période de transition durant laquelle l'Hôpital Seven Oaks offrira des soins d'urgence jusqu'au 20 septembre.

Manitoba

Établissement de santé