•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le festival Inspire mise sur la différence pour sa 5e année

Un enfant dessine sur du béton.

Des enfants ont participé à un atelier de création avec l'artiste Chalkmaster lundi à Moncton.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le festival Inspire bat son plein dans le Grand Moncton cette semaine. Des artistes du Canada, des États-Unis, du Mexique et de la France transformeront le mobilier urbain de la région en y injectant une dose d’art de rue.

Un homme peint sur un mur.

L'artiste Oak Oak à l'oeuvre lors du festival Inspire à Moncton.

Photo : Radio-Canada / Patrick Lacelle

Oak Oak fait partie de ces artistes invités. Le Français compte sublimer des coins un peu moins jolis de la ville de Moncton en créant des oeuvres humoristiques qui s’inspirent de la culture populaire.

Je vais passer la semaine à me balader dans la ville pour essayer de repérer des éléments que je ne connaissais pas, de petits défauts, des failles et je vais essayer de peindre dessus ou à côté pour donner un nouveau sens à cette faille ou élément urbain un peu bizarre, a expliqué l’artiste.

L’homme de 38 ans compte réaliser une dizaine d’œuvres durant la période du festival qui se poursuit jusqu’au 13 juillet. Déjà, il a peint Abraham Simpson à l’intersection des rues Foundry et Record au centre-ville.

Une peinture du grand-père de la populaire émission Les Simpson.

L'artiste français Oak Oak s'inspire de la culture populaire pour injecter un peu d'humour dans les villes qu'il visite.

Photo : Radio-Canada / Patrick Lacelle

Mardi midi, il travaillait à recréer Zero, le chien fantôme dans le célèbre film de Tim Burton, The Nightmare Before Christmas (L'Étrange Noël de monsieur Jack) sur la façade d’un salon de toilettage pour animaux. C’est un peu comme si Zero allait se faire nettoyer.

C’est vrai que je voulais donner cette petite touche humoristique parce que moi-même j’adore l’humour. C’est quelque chose d’assez rare dans ce domaine (art de rue) où on voit des choses plutôt esthétiques et très belles, a souligné celui qui a quitté son emploi comme urbaniste pour devenir artiste à temps plein.

C’est sur cette façon différente de faire de l’art de rue que les organisateurs voulaient miser cette année.

Ce n’est pas juste des murales cette année. Il y a beaucoup de tradition de l’art de rue. Il y aura beaucoup de différentes choses, a indiqué la cofondatrice de l’événement, Lisa Griffin.

Les murales en création

  • 190, rue John à Moncton
  • 31, rue Lynch à Moncton
  • 150, rue Canada à Moncton
  • Parc Riveverain à Moncton
  • 331, avenue Acadie à Dieppe

En plus des murales qui seront créées lors du festival, plusieurs activités sont organisées au parc Riverain du centre-ville de Moncton. L’incontournable Fête en couleurs est notamment de retour le mercredi dès 18 h. L’ensemble de la programmation est disponible au www.festivalinspire.com (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !