•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux autres municipalités du Grand Vancouver déclarent l'urgence climatique

Une affiche dans la fenêtre d'un immeuble, des gens à vélo.

Des membres du public posent des affiches au conseil municipal du disctrict de North Vancouver avant le vote sur la déclaration d'urgence climatique le 8 juillet 2018.

Photo : Radio-Canada / Meera Bains

Radio-Canada

Les conseils municipaux de West Vancouver et du district de North Vancouver ont déclaré l’urgence climatique lundi soir, et rejoignent ainsi un nombre croissant de communautés au Canada ayant fait des déclarations similaires. Dans les deux cas, les motions présentées ont été adoptées à l'unanimité.

Depuis le début de l'année, Vancouver, Richmond, New Westminster, Port Moody et de la ville de North Vancouver ont également déclaré l'urgence climatique.

Les gens voient la question des changements climatiques comme urgente, si on en croit nos boîtes de réception, dit la conseillère municipale Megan Curren, qui a présenté la motion dans le district de North Vancouver. Les gens comptent vraiment sur nous pour jouer un rôle de leader, ajoute-t-elle.

Je pense que nous devons agir pour faire tout ce que nous pouvons, partout où nous le pouvons.

Megan Curren, conseillère municipale dans le district de North Vancouver

Passer de la parole aux actes

Un quai près des montagnes à Horseshoe Bay, West Vancouver.

Horseshoe Bay, à West Vancouver. La municipalité a adopté lundi une déclaration d'urgence climatique.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Lasalle

Le conseiller de West Vancouver, Craig Cameron, a présenté la motion dans sa municipalité. J’ai reçu des messages disant que la déclaration ne signifie rien, dit-il.

C’est en réalité un aveu des faits, une acceptation de la science. Les mots importent.

Craig Cameron, conseiller municipal de West Vancouver

Les deux municipalités invitent leur personnel à proposer des politiques visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

À West Vancouver, la motion exhorte le personnel à soumettre dans un délai de 90 jours un rapport proposant des actions spécifiques ainsi qu'une liste d'actions entreprises par des municipalités comparables pour réduire leurs émissions de GES.

Des montagnes en arrière-plan, et des voiliers dans un port à Deep Cove.

Deep Cove, à North Vancouver. La municipalité a adopté lundi une déclaration d'urgence climatique. Ces déclarations sont plus que symboliques, selon la conseillère municipale Megan Curren, puisqu'elles sont liées à des actions concrètes.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Lasalle

À North Vancouver

À North Vancouver, la motion demande au personnel d'inclure une action plus urgente pour le climat et la protection de l'environnement dans la planification financière à long terme et les processus stratégiques, d'établir un budget carbone annuel à partir de 2020 et de créer un comité du climat et de la biodiversité.

Megan Curren croit que ces exigences sont importantes afin que North Vancouver puisse prendre des mesures concrètes pour devenir un leader en matière de climat.

Les déclarations peuvent certainement être considérées comme symboliques. Mais dans ce cas, nous y donnons suite par des actions et nous envoyons un message à notre personnel et à notre communauté.

Megan Curren, conseillère municipale dans le district de North Vancouver

Agir rapidement

La plupart des municipalités ayant déclaré l’urgence climatique attendent les recommandations de leur personnel avant d’annoncer des politiques concrètes, mais Vancouver a déjà présenté ses propositions et elles ont été intégrées aux politiques municipales.

L’organisateur du groupe de défense du climat 350 Canada, Cam Fenton, espère que davantage de municipalités suivent l'exemple de Vancouver. Cela indique vraiment le meilleur de ce qu'une ville peut faire en termes d'action d'urgence, dit-il.

Ce n'est pas une question de savoir ce qui est scientifiquement ou technologiquement possible, mais bien de savoir à quelle vitesse nous pouvons faire avancer notre politique. Cette action climatique a toujours été un défi.

Cam Fenton, l’organisateur du groupe de défense du climat 350 Canada

En première ligne

Le Skytrain, le métro aérien du Grand Vancouver, approche le pont Skybridge qui relie New Westminster à Surrey.

Les émissions proviennent entre autres de l'aménagement du territoire et des transports, selon la conseillère Megan Curren.

Photo : Radio-Canada / Denis Couture

Megan Curren croit que les gouvernements locaux sont en mesure d'agir rapidement pour un bon nombre de raisons.

Nous sommes en première ligne du changement climatique, mais nous pouvons également agir plus rapidement que les autres niveaux de gouvernement.

Megan Curren, conseillère municipale dans le district de North Vancouver

Les émissions proviennent entre autres de l'aménagement du territoire et des transports, selon Mme Curren. Je pense donc que nous avons une réelle occasion locale d'agir rapidement dit-elle.

Avec les informations de Justin McElroy

Colombie-Britannique et Yukon

Changements climatiques