•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vandalisme sur une traverse arc-en-ciel: une élève de Riverview s'indigne

Une fille.

Cet acte de vandalisme ébranle Sam Walsh et les élèves de Riverview High qui font partie d'une minorité sexuelle.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Radio-Canada

Les élèves de l'école secondaire de Riverview High étaient surpris de constater qu'on avait vandalisé la traverse arc-en-ciel peinte près de leur école. Les fautifs ont endommagé la traverse à piétons en plus d'y laisser des messages homophobes.

Cette traverse multicolore à l'effigie de la communauté LGBTQ+ a été peinte il y a moins d'une semaine et les élèves sont tristes de constater qu'ils n'auront pas la chance d'en profiter davantage.

Des malfaiteurs ont utilisé une canette de peinture aérosol pour pour laisser des messages méprisants à l'égard de la minorité sexuelle, en plus d'y ajouter des traces de pneus, défigurant complètement le chemin de traverse.

Une traverse arc-en-ciel vandalisée

Quelqu'un a utilisé une cannette de peinture en aérosol pour laisser des messages homophobes sur cette traverse arc-en-ciel devant l'école secondaire Riverview High.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Pour Sam Walsh, de l'Alliance de la diversité de l'école Riverview High, c'est un affront à la communauté dont elle fait partie et elle se sent très ébranlée par cette situation.

C'est frustrant, c'est épeurant, c'est vraiment pas qu'est-ce qu'on voulait voir, partage la jeune femme, élève à l'école secondaire Riverview High.

Elle se sent très inquiète de cette situation. Pour elle, c'est une preuve qu'il y a encore une grande éducation à faire au sein de la société en ce qui à trait à la place des LGBTQ+.

C'est vraiment dégoûtant puis juste épeurant pour nous

Sam Walsh, élève à l'école Riverview High

C'est pas vraiment facile pour nous. Puis je sais que beaucoup de personnes vont avoir comme des difficultés de sécurité[...] donc j'espère qu'on peut comme se relever de ça, dit-elle.

Pour Charles MacDougall, coordonnateur de projet pour l'organisme Rivière de la Fierté, c'est une situation absolument inacceptable et il est déçu que quelqu'un ait voulu vandaliser cette traverse.

Le jeune activiste voit cette fâcheuse situation comme une bonne occasion de faire de la sensibilisation auprès de la communauté du Grand Moncton.

Il faut laisser savoir aux gens qu'il est important d'avoir des symboles de visibilité et de continuer à avoir des festivités de fierté ou des manifestations pour nos droits parce qu'il y a toujours de la haine qui existe de nos jours, explique-t-il.

Une fille et un homme.

Pour Sam Walsh et Charles MacDougall, il est totalement inacceptable que quelqu'un ait vandalisé la traverse arc-en-ciel près de l'école secondaire Riverview HIgh.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

C'est absolument répugnant de voir un tel acte se passer ici dans notre communauté

Charles MacDougall, Rivière de la Fierté

Les représentants de la ville de Riverview disent être déçus qu'on ait vandalisé cette traverse arc-en-ciel, symbole d'acceptation. Ils ont tenté d'effacer ces messages porteurs de haine, mais sans succès.

La traverse vandalisée.

Quelqu'un a utilisé une cannette de peinture en aérosol pour laisser des messages homophobes.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Ce ne sera pas facile de trouver le ou les responsables de ce vandalisme, puisque la traverse à piétons se trouve près de l'école Riverview High dans un secteur isolé en face d'un terrain boisé.

Meghan Cross, coordonnatrice des communications à la ville de Riverview, croit que l'incident de la fin de semaine démontre qu'il faut garder des symboles comme l'arc-en-ciel.

Ces actes de vandalisme nous font réaliser que ces efforts et ces gestes de support sont très importants pour la communauté de LGBTQ, partage-t-elle.

Une femme.

Meghan Cross, coordonnatrice des communications pour la ville de Riverview.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Sam Walsh espère qu'elle réussira à sensibiliser davantage les gens à la réalité que vivent les membres d'une minorité sexuelle et espère qu'une autre traverse sera peinte.

Avec les renseignements de Michel Nogue

Nouveau-Brunswick

Communauté LGBTQ+