•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de lits fermés dans les hôpitaux du Québec cet été

Des lits d'hôpital alignés.

Des lits d'hôpital

Photo : iStock

Jean-Philippe Robillard

Alors que la période des vacances commence et que le manque de personnel se fait sentir dans le réseau de la santé, des hôpitaux doivent fermer des lits en raison notamment du manque de personnel. Dans l'ensemble du Québec, 553 lits seront fermés au cours des prochaines semaines. Un défi pour les organisations.

La moitié des lits touchés sont situés dans la région de Montréal. À l'Hôpital Notre-Dame, tout comme à l'Hôpital de Verdun, une quarantaine de lits seront fermés durant l'été.

Selon le directeur adjoint du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, Paul Milette, cette mesure va permettre au personnel de prendre des vacances, alors que le volume d'activités des établissements est en baisse dans cette période de toute façon, on a des médecins qui prennent des vacances. On a du personnel qui prend des vacances. Ça permet à ce que notre personnel, nos équipes médicales puissent prendre des vacances et puissent revenir en forme pour le reste de l'année dans les périodes de pointe.

Paul Milette affirme que cette mesure permet également de maintenir le niveau de services aux patients alors qu'une partie du personnel est en congé quand les lits sont ouverts, quand nos blocs opératoires sont ouverts, là, on a suffisamment de personnel pour faire fonctionner le tout.

Au CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal, une porte-parole précise que les fermetures de lits auront lieu du 2 juillet au 9 septembre. Elles s'expliquent par la diminution du volume d'activités de chirurgie pendant la période estivale. Cette mesure permettra aux membres de notre personnel de prendre des vacances, et ce, dans le contexte de pénurie de main-d’oeuvre que l’on connaît. Par ailleurs, il est important de souligner que plusieurs patients en attente d'une chirurgie élective ne désirent pas être opérés durant l'été.

Manque d’infirmières et de chirurgiens

Dans le Bas-Saint-Laurent, une trentaine de lits seront fermés. La directrice des soins infirmiers pour le CISSS du Bas-Saint-Laurent, Danielle Savard, affirme que c'est le manque de personnel durant la période estivale qui pousse les établissements à réduire le nombre de lits sur les étages.

L'enjeu de manque de ressources est une des principales raisons, c'est vraiment la principale raison, considérant qu'on est en manque de ressources infirmières, infirmières auxiliaires au niveau des soins infirmiers. Alors c'est vraiment un défi pour remplacer les vacances pour la période estivale.

Danielle Savard

Elle ajoute : C'est possible de fermer des lits de façon temporaire et par le fait même ça permet au personnel de partir en vacances et de diminuer la pression sur nos équipes.

Au CHU de Québec-Université Laval, plus de 100 lits seront fermés cet été. Selon le porte-parole du CHU, une diminution des activités est observée durant la période estivale, surtout au niveau des activités chirurgicales. Deux facteurs principaux expliquent cette situation. Premièrement, en tant qu’employeur, le CHU a l’obligation d’octroyer des vacances annuelles à ses salariés au cours de cette période, en fonction des contrats de travail établis. Ces gens sont difficiles à remplacer lorsqu'ils sont en congé, puisqu’ils sont souvent spécialisés ou surspécialisés et que nous ne pouvons les remplacer que par du personnel formé spécifiquement pour ces secteurs. Il peut s'agir, par exemple, d'infirmières en bloc opératoire, d'anesthésistes ou de chirurgiens.

Tous rappellent que des lits peuvent être rouverts au besoin.

Santé publique

Politique