•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Signaleur happé par un automobiliste à Sherbrooke

L'intersection des rues King Ouest, Bertrand-Fabi et Léger avec, en premier plan, un tas de gravelle.

L'intersection des rues King Ouest, Bertrand-Fabi et Léger subira des modifications au cours des prochaines semaines.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un signaleur a été bousculé volontairement par une voiture conduite par un homme impatient en raison des travaux réalisés dans le secteur de la rue Barton à Sherbrooke.

L'accident est survenu mercredi dernier. Le signaleur n'a pas été blessé, mais le Service de police de Sherbrooke martèle une fois plus son message. « Il faut faire preuve de patience et de respect aux abords des chantiers. C'est un automobiliste impatient qui a refusé le détour qui lui était suggéré. Il a tenté de forcer son passage », indique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Samuel Ducharme.

Une enquête est en cours. Le conducteur, un homme dans la soixantaine avancée, sera rencontré prochainement et il pourrait faire face à des accusations criminelles.

De tels gestes seront réprimandés rappelle Samuel Ducharme. On comprend que les gens peuvent devenir émotifs et contrariés. Par contre, une agression avec une voiture, c'est une agression armée. C'est très grave. Les signaleurs ne sont pas là pour contrarier les automobilistes, ils sont là pour la sécurité des chantiers. Il faut se le rappeler.

Les policiers seront particulièrement visibles près du chantier de la rue Terrill au cours des prochains jours.

Nouveau produit

Le pont Jacques-Cartier de Sherbrooke sera fermé à la circulation à compter de 19 h lundi soir. Des travaux de pavage seront effectués au cours de la nuit. Les automobilistes pourront circuler à nouveau sur le pont dès 7 h mardi.

Un nouveau produit sera testé sur le pont Jacques-Cartier qui pourrait améliorer la résistance de la chaussée aux fissurations. Des fibres synthétiques seront ajoutées au mélange de bitume.

Ce produit sera également testé sur le chemin Duplessis prochainement. Sauf que dans ce cas, le produit sera utilisé seulement dans la moitié de pavage afin de bien évaluer à quel point cet ajout permet de prolonger la vie de l'asphalte.

Selon la directrice du Service des infrastructures, Caroline Gravel, ce produit ne coûte pas vraiment plus cher que ceux utilisés habituellement, mais les avantages seront appréciables. « On pense qu'au bout de la ligne, c'est plus payant. »

Plus d'une soixantaine de chantiers sont en cours à Sherbrooke.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !