•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La jeune interprète de Blackbird en micmac a rencontré Paul McCartney

Paul McCartney joue de la guitare basse sur une scène devant une foule.

Paul McCartney a dit à son public à Vancouver qu'il était un peu nerveux de chanter sa chanson Blackbird après avoir rencontré l'adolescente Emma Stevens qui l'interprète en micmac (archives).

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Paul McCartney affirme qu’il était un peu nerveux de chanter sa chanson Blackbird durant un spectacle en fin de semaine après avoir rencontré l’adolescente néo-écossaise qui interprète en micmac ce succès des Beatles.

La légende britannique du rock a expliqué devant son public dans le stade BC Place à Vancouver que la version micmaque d’Emma Stevens était si belle qu’il était nerveux de jouer sa propre version.

Il a dit à la foule qu’il avait rencontré Emma Stevens avant de donner son spectacle samedi soir. Il a demandé aux spectateurs s’ils connaissaient cette version de sa chanson, et la foule a répondu avec enthousiasme.

Emma Stevens a publié sur le site YouTube sa reprise en micmac de Blackbird enregistrée avec l’aide de son professeur de musique, Carter Chiasson, dans l’école secondaire Allison Bernard, à Eskasoni, en Nouvelle-Écosse.

Portrait d'Emma Stevens et de Carter Chiasson médaillon au cou

Emma Stevens et Carter Chiasson ne se doutaient pas quand ils ont enregistré leur version de Blackbird en micmac que cela les mènerait un jour à serrer la main de Paul McCartney.

Photo : Adam Chiasson

La jeune chanteuse et ses camarades de classe ont fait cet enregistrement pour souligner l’année internationale des langues autochtones célébrée par les Nations unies dans le but de sensibiliser le monde aux conséquences de la mise en danger des langues autochtones dans le monde.

La vidéo a été produite par Carter Chiasson. La traduction des paroles en micmac est d’une autre membre de la communauté, Katani Julian.

Emma Stevens et Carter Chiasson ont passé quelques minutes avec Paul McCartney pour une discussion privée, explique le professeur de musique. Ils lui ont remis un médaillon orné d’un oiseau noir. C’est l’oeuvre de l’artiste Vivian Googoo que leur avait remise le chef régional de l’Assemblée des Premières Nations Morley Googoo.

Un médaillon autochtone orné d'un oiseau noir

Le médaillon offert à Paul McCartney par Carter Chiasson et Emma Stevens.

Photo : Carter Chiasson

Emma Steves a expliqué à Paul McCartney que son père est un grand admirateur des Beatles et qu’elle a grandi en écoutant les chansons du groupe, raconte Carter Chiasson.

Le professeur a dit à Paul McCartney que c’était un honneur de le rencontrer. Le chanteur, dit-il, a immédiatement répliqué qu’il aimait beaucoup leur version de sa chanson et qu’il était nerveux de chanter la sienne ce soir-là parce que la leur est si belle.

M. Chiasson qualifie cet entretien de surréel. Il dit qu’il a toujours de la difficulté à y croire et qu’il est très reconnaissant d’avoir eu cette occasion.

Paul McCartney a enregistré Blackbird pour la première fois pour l’Album blanc des Beatles lancé en 1968. L’artiste de 76 ans qui effectue une tournée ces temps-ci a donné un spectacle à Vancouver samedi soir.

La reprise d’Emma Stevens a été vue plus de 930 000 fois depuis sa mise en ligne sur YouTube le 25 avril. Son interprétation attire l’attention dans le monde entier. Elle a été invitée à chanter à une assemblée de l’ONU-Habitat à Nairobi, au Kenya, où elle a aussi parlé des femmes et des filles autochtones disparues ou assassinées au Canada.

Avec des renseignements de Jennifer Van Evra

Avec les informations de CBC, et La Presse canadienne

Nouvelle-Écosse

Musique chanson/pop