•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le grand nombre d’accidents de pêche ralentit les enquêtes du BST en Atlantique

L'Écumeuse, au large d'Anse-Bleue, dans la Péninsule acadienne.

Le Bureau de la sécurité des Transports du Canada assure avoir 11 enquêtes en cours en Atlantique en ce moment sur des accidents nautiques.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Radio-Canada

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) affirme avoir 11 enquêtes en cours sur des accidents nautiques en Atlantique. Résultat : une enquête sur un accident de pêche ayant causé la mort de deux personnes près de Port Hood en Nouvelle-Écosse il y a plus d’un an n’est toujours pas terminée.

Hugh Watts et Glen MacDonald sont morts après le naufrage de l'Ocean Star II, à environ 100 mètres de la côte de Port Hood, en Nouvelle-Écosse, en mai 2018.

Le BST a alors entamé une enquête de catégorie 4, ce qui veut notamment dire qu’elle a une portée limitée et est généralement terminée en 200 jours.

Pourtant, l’enquête a été ouverte il y a maintenant plus de 400 jours.

Un grand nombre d’occurrences

Nous avons eu un grand nombre d’occurrences en [2017-2018] dans lesquelles nos enquêteurs sont investis, dit une enquêteuse du BST, Shannon Pittman. Cela a certainement un impact sur le calendrier de remise des rapports pour toutes nos enquêtes.

Il y a présentement 11 enquêtes en cours en Atlantique qui sont prises en charge par le bureau du BST de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse. Une de ces enquêtes est de catégorie 5, quatre sont de catégorie 4, cinq sont de catégorie 3 et une est de catégorie 2.

Ce nombre d’enquêtes est plus élevé qu’à l’habitude, assure Shannon Pittman, et les employés du BST font leur possible pour les mener à terme rapidement.

L'enquête sur le le naufrage de l'Ocean Star II n'entraînera aucun blâme, ajoute Mme Pittman, mais elle exposera ce qui s'est passé, et le BST pourrait faire des recommandations de sécurité pour tenter d'empêcher que de tels accidents se reproduisent. Elle ignore cependant quand le rapport sera publié. 

Avec les informations de Tom Ayers de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Prévention et sécurité