•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victime de son succès, le spectacle aérien de Moose Jaw refuse des détenteurs de billets

Le devant d'un avion à hélice vu de près avec, en arrière-plan, une foule assemblée sur l'herbe.

Malgré les difficultés à l'entrée, plus de 25000 personnes ont assisté au spectacle aérien de Moose Jaw samedi.

Photo : Radio-Canada / Karel Houde-Hebert

Radio-Canada

Après une pause de 14 ans, le spectacle aérien de Moose Jaw faisait son grand retour ce week-end. L'événement semble, cependant, avoir été victime de son succès puisque des détenteurs de billets se sont vu refuser l’accès, faute de place.

Environ 15 000 spectateurs étaient attendus pour le grand retour du spectacle aérien de Moose Jaw. Au final, ce sont plus de 25 000 amateurs d'avions qui se sont présentés samedi à la base militaire.

Les organisateurs ne s'attendaient pas à en recevoir autant. En début d’après-midi, ils ont donc décidé, pour des raisons de sécurité, de refuser l’accès à plus de spectateurs.

Conséquemment, des centaines de personnes ont été refoulées aux portes du site, y compris ceux qui s’étaient procuré des billets à l’avance.

« Pour la sécurité des spectateurs, en termes d’eau, de toilettes et de premiers soins, nous avons rapidement décidé de fermer les portes du spectacle », explique le colonel Denis O’Reilly, commandant de la 15e Escadre Moose Jaw.

Des frustrations entendues

Certains n’ont pas hésité à exprimer leur frustration et dénoncer ce qu’ils considèrent comme un manque d’organisation sur la page Facebook du spectacle aérien.

Conscient des inconvénients engendrés par l’abondance de spectateurs, le commandant de la base militaire, Denis O’Reilly, tient à s’excuser auprès de ceux qui ont été refoulés à l’entrée. 

Il espère que ceux qui n’ont pu accéder au site samedi ont eu l’occasion de le faire dimanche. Pour ceux qui n’ont pu revenir, le colonel O’Reilly se fait rassurant : « s'ils [n’ont pu] venir, nous leur demandons de nous contacter pour prendre un arrangement ».

Se préparer aux foules

Dimanche, les organisateurs ont mis des mesures en place pour améliorer l’expérience des spectateurs.

Des toilettes et des plans d’eau supplémentaires ont été installés. Davantage de personnel était également sur les lieux afin d’assurer une meilleure couverture à l’entrée et aux premiers soins.

Avec le succès de l’événement, le colonel O’Reilly espère être en mesure de présenter le spectacle aérien tous les deux ans.

Saskatchewan

Spectacles