•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le commerce en tête de liste pour les premiers ministres conservateurs provinciaux

Cinq hommes qui portent des chapeaux de cowboy font cuire des crêpes.

Les premiers ministres Doug Ford, Jason Kenney, Blaine Higgs, Scott Moe et Robert McLeod font cuire les crêpes, une tradition du Stampede de Calgary.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Le commerce interprovincial et la mobilité de la main-d'oeuvre sont au coeur des préoccupations de cinq premiers ministres provinciaux à quelques heures du début de leur rencontre d'été à Saskatoon.

Le premier ministre albertain Jason Kenney recevait ses homologues Doug Ford, de l'Ontario, Blaine Higgs, du Nouveau-Brunswick, Scott Moe, de la Saskatchewan, et Robert McLeod, des Territoires du Nord-Ouest, au Stampede de Calgary.

Après avoir fait une démonstration de solidarité lors d'un traditionnel déjeuner aux crêpes, les cinq premiers ministres ont discuté de préoccupations communes en prévision de leur rencontre estivale qui commence lundi soir à Saskatoon, en Saskatchewan.

Cinq hommes saluent avec un chapeau de cowboy blanc à la main.

Les premiers ministres ont reçu un chapeau de cowboy blanc, remis aux dignitaires en visite à Calgary.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Selon le premier ministre albertain, les cinq hommes ont eu des discussions très constructives sur le libre-échange interprovincial.

Il y a plus de barrières au commerce entre les provinces qu'entre les 28 pays de l'Union européenne.

Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Les premiers ministres aimeraient également faciliter la mobilité de la main-d'oeuvre, notamment celle des professionnels et des ouvriers spécialisés.

Balayant du revers de la main une question d'un journaliste au sujet des nominations controversées liées à son ancien chef de cabinet, Doug Ford a plutôt insisté sur le front commun qui se dessine parmi les premiers ministres conservateurs.

C'est la première fois depuis bien longtemps que nous avons, d'un océan à l'autre dans ce pays, des premiers ministres qui sont sur la même longueur d'onde et qui veulent que leur province ou leur territoire prospère.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Les cinq provinces et territoires s'opposent aussi aux lois fédérales récemment adoptées sur l'évaluation de l'impact environnemental et la circulation des pétroliers sur la côte ouest (projets de loi C-69 et C-48).

J'ai dit à Jason Kenney ''quand le secteur pétrolier va bien en Alberta, tout le pays va bien'', a ajouté M. Ford, qui insiste sur l'importance de réduire la bureaucratie et les obstacles aux affaires.

De son côté, M. Kenney rappelle qu'il faut trouver des moyens d'expédier les ressources naturelles du Canada, y compris le pétrole, vers les marchés internationaux.

Deux hommes sur scène se tiennent la main, pointée vers le ciel, en signe de victoire et de solidarité.

Doug Ford et Jason Kenney lors d’un rassemblement contre la taxe sur le carbone à Calgary, en octobre.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Ford et Kenney, deux alliés

Les premiers ministres Ford, Kenney, Moe et Higgs s'opposent à la nouvelle taxe imposée par Ottawa, mais leur front commun continue d'encaisser les revers, comme la défaite du gouvernement ontarien devant la Cour d'appel de l'Ontario.

Ce n'est pas la première fois que Jason Kenney et Doug Ford se rencontrent pour discuter de leurs intérêts communs.

Les deux politiciens s'étaient notamment vus à Queen's Park en mai, peu de temps après l'élection de Jason Kenney à la tête du gouvernement albertain. Quelques mois plus tôt, en octobre, Doug Ford avait aussi pris part à un rassemblement contre la taxe sur le carbone à Calgary.

Politique fédérale

Politique