•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Festival fransaskois : une rare occasion pour faire du camping en français

Des gens sur un terrain de camping.

Tout est en place pour une belle fin de semaine de camping pour la famille Dubé, qui a fait le chemin de Prince Albert pour l'occasion.

Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens

Samuel Desbiens

Le Festival fransaskois au parc provincial de Pike Lake, c'est bien plus qu'un événement culturel. Au-delà des performances musicales, des activités extérieures et des belles rencontres, plusieurs visiteurs s'y rendent spécialement pour profiter du beau temps et de la nature.

Un homme cuisine en camping.

Les repas les plus simples comme les hamburgers sont, pour plusieurs, un gage de succès, en camping.

Photo : Radio-Canada / Olivier Férapie

C'est devenu une tradition familiale. C'est une belle façon de vivre notre Fransaskoisie tous ensemble.

Geneviève Binette, Prince Albert
Des femmes discutent autour de la table à l'intérieur d'une tente.

Certains festivaliers avaient même réservés des terrains de camping voisins afin de pouvoir passer la fin de semaine avec leurs amis.

Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens


J'aime beaucoup faire du camping dans une tente, c'est spécial et tu ne peux pas faire ça tous les jours.

Simon Dubé , jeune fransaskois
Un jeune homme sur son vélo.

Simon Dubé, un jeune fransaskois de Prince Albert, profitera aussi de son passage au Festival fransaskois pour faire du vélo sur le site du parc provincial de Pike Lake.

Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens


Le camping, c'est quelque chose de naturel. J'aime vraiment passer du temps autour du feu avec la famille et entre amis.

Bakra Sekala, Saskatoon
Deux personnes cuisinent en camping.

Bakra Sekala (droite) cuisine pour sa famille un repas très populaire en Côte d'Ivoire : le maïs braisé.

Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens

On a pas toujours beaucoup de temps avec le boulot pour faire des sorties. Quand on a l'occasion, comme lors du festival, on en profite pour passer du bon temps en famille.

Bakra Sekala, Saskatoon
Deux personnes assises dans une chaise de camping et un jeune homme près d'une table où de la nourriture est présente.

On peut dire que la table est mise pour cette fin de semaine de camping.

Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens


J'ai connu le camping en participant à la Fête fransaskoise. C'est vraiment une belle expérience!

Marcel Rashid, Regina
Un homme en train d'installer sa tente.

L'installation de la tente représente, pour plusieurs festivaliers, un réel plaisir... ou un beau défi!

Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens


C'est un grand rendez-vous social, on a déjà rencontré nos voisins qu'on ne connaissait pas. L'an passé c'était la même chose, on apprend à connaître des gens extraordinaires!

Jean Hébert, Gravelbourg
Deux personnes discutent avec un journaliste.

La présence de plusieurs francophones sur les terrains de camping lors du Festival fransaskois, notamment, incite Jean Hébert et Dolorès Ferraton à revenir à l'événement pour une deuxième fois.

Photo : Radio-Canada / Olivier Férapie

Depuis qu'on est en Saskatchewan, lorsqu'on fait du camping, on aménage le camion pour dormir à l'intérieur.

Jean Hébert, Gravelbourg
L'intérieur d'un véhicule aménagé pour y dormir, en camping.

Pour Jean Hébert et Dolorès Ferraton, dormir dans leur véhicule ajoute un petit quelque chose à leur expérience de camping.

Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens


J'aime faire du camping parce qu'on peut faire de la nourriture nous-mêmes.

Amorelle Crawford, jeune fransaskoise
Une jeune fille installe une tente de camping.

Amorelle Crawford est bien heureuse de pouvoir assister aux spectacles de musique durant son séjour au Festival fransaskois.

Photo : Radio-Canada / Samuel Desbiens

Un séjour riche en expériences pour ces festivaliers qui ont bien l'intention de profiter pleinement de cette fin de semaine toute fransaskoise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Francophonie