•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un immense feu de forêt se rapproche d’une communauté autochtone

Un avion citerne survolant une forêt dont s'échappe une grande quantité de fumée.

Des équipes du ministère ontarien des Richesses naturelles et des Forêts tentent de contenir le feu Red Lake 23, dans le Nord-Ouest de la province.

Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le feu Red Lake 23, qui a forcé l’évacuation de la Première Nation de Keewaywin, continue de croître et de se rapprocher de cette communauté située dans le Nord de l'Ontario.

Jonathan Scott, un agent d’information sur les incendies du ministère des Richesses naturelles et des Forêts, a déclaré que l’incendie brûle maintenant à huit kilomètres au sud de la Première Nation de Keewaywin.

Une carte montrant le périmètre d'un feu de forêt.

Selon les plus récentes données du ministère des Richesses naturelles et des Forêts, l’incendie recouvre maintenant une superficie de 72 000 hectares.

Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Les vents étaient toutefois favorables vendredi, a indiqué M. Scott.

« La bonne nouvelle pour aujourd’hui, c’est qu’il va y avoir des vents du nord-ouest, ce qui déplacera le feu vers le sud-est, loin de la communauté. »

— Une citation de  Jonathan Scott, agent d'information sur les incendies, ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Selon Joe Meekis, résident de la communauté, et ancien chef, toute la population, sauf une poignée de personnes, a été évacuée dans d'autres communautés, dont Sioux Lookout et Timmins.

Le feu Red Lake 23, qui s'est déclaré le 15 juin à environ 40 kilomètres de Keewaywin, s’est mis à grossir de plus en plus la semaine dernière en raison de vents forts.

De la fumée sortant d'une forêt.

Le feu Red Lake 23 dégage une importante quantité de fumée. Environnement Canada a émis un bulletin spécial sur la qualité de l'air dans plusieurs secteurs du Nord-Ouest de l'Ontario.

Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

La fumée a alors commencé à se répandre dans la Première Nation, ce qui a incité les résidents à fermer les fenêtres et les climatiseurs.

Le chef de la Première Nation a finalement déclaré l’état d’urgence, déclenchant dans un premier temps l'évacuation des bébés, des femmes enceintes, des enfants de moins de cinq ans et de leur famille.

Mardi et mercredi, 227 personnes ont été transportées par avion à environ 330 kilomètres au sud, à Sioux Lookout, qui a déclaré son propre état d’urgence afin de se faire rembourser les coûts de l’aide aux personnes évacuées.

Plus de 200 autres résidents ont été transportés par avion à Timmins jeudi, ajoute M. Meekis.

M. Scott a indiqué que le personnel du ministère est sur place pour tenter de contenir l’incendie, notant que les conditions météorologiques devraient rester chaudes et sèches au cours des prochains jours.

« Par mesure de précaution, les équipes installent des extincteurs automatiques dans certains secteurs de la collectivité. »

— Une citation de  Jonathan Scott, agent d'information sur les incendies, ministère des Richesses naturelles et des Forêts

La dernière évacuation complète de Keewaywin a eu lieu en 2011. Bien que la communauté ait été épargnée, les dommages causés aux environs ont été importants.

Selon les plus récentes données du MRNF, il y a 26 incendies actifs dans le Nord-Ouest de la province, dont huit qui ne sont pas maîtrisés.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !