•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sauver les saumons bloqués dans le fleuve Fraser : une priorité pour Pêches et Océans

Le bassin d'un fleuve entouré avec des berges rocheuses.

Un important éboulement dans le fleuve Fraser empêche la migration des saumons vers les frayères.

Photo : La Presse canadienne / Pêches et Océans Canada

Radio-Canada

Des saumons en migration sont prisonniers du fleuve Fraser à la suite d’un éboulement près de Big Bar, en Colombie-Britannique. Une situation inquiétante selon le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière, Jonathan Wilkinson.

Toutefois, avant de tenter de libérer le passage, il faudra s'assurer que l'endroit est sécuritaire pour ne pas risquer la vie de ceux qui feront la manoeuvre.

Les berges ne sont pas vraiment stables. Nous devons donc être sûrs de ne pas créer un problème plus grave.

Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière

Pour l'instant, le personnel technique et les ingénieurs surveillent la zone en hélicoptère.

Un homme debout devant une fenêtre.

Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière

Photo : Pêches et Océans Canada

Le glissement de terrain qui a emprisonné les saumons, une espèce en péril en Colombie-Britannique, est survenu le 21 ou le 22 juin dans une zone reculée près de Big Bar, au nord-ouest de Kamloops.

Selon le ministère des Pêches, des Océans et de la Garde côtière, il est difficile d'évaluer le nombre de poissons pris au piège et combien d'espèces sont touchées. Les données d'un dispositif de surveillance acoustique installé en amont des roches suggèrent qu'il y aurait environ 700 poissons, principalement des saumons quinnats et rouges.

Jonathan Wilkinson reconnaît l’importance des saumons pour la province, mais surtout pour les peuples autochtones. Il a aussi rappelé que le fleuve Fraser est le plus important cours d’eau à saumons de la Colombie-Britannique.

C'est certainement une menace pour les Premières Nations qui dépendent du saumon pour leur nourriture et pour leurs cérémonies, mais c'est aussi une menace pour la pêche commerciale et récréative.

Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière
Un cours d'eau agité.

Le fleuve Fraser près de Big Bar, au nord-ouest de Kamloops

Photo : Pêches et Océans Canada

Des solutions à l’étude

Le ministre Wilkinson indique qu’un poste de commandement a été établi à Lillooet. Le gouvernement fédéral, la province et les Premières Nations tentent de trouver des solutions pour libérer les saumons.

C’est la question la plus urgente sur laquelle nous nous concentrons à l’heure actuelle.

Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière

Ils examinent différentes options, mais aucune n'est privilégiée pour le moment. L’idée de déloger les sédiments qui y sont créés ou encore de capturer le plus de poissons possible et les transporter par la route est notamment envisagée, affirme Jonathan Wilkinson.

Colombie-Britannique et Yukon

Nature et animaux