•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

France Nadeau, l'un des grands noms de Femme d'aujourd'hui à Radio-Canada, est décédée

La journaliste et chroniqueuse France Nadeau, en 1971, dans un studio de télévision de Radio-Canada.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La journaliste et animatrice France Nadeau s'est éteinte mardi matin à l'âge de 85 ans. Elle s'était notamment illustrée dans l'équipe de Femme d'aujourd'hui, émission phare de Radio-Canada pendant 17 ans.

Femme d'aujourd'hui a été diffusée de 1965 à 1982, et France Nadeau aura participé durant toute cette période à cette aventure journalistique hors du commun.

Au sein de cette émission, elle a été tantôt animatrice, tantôt journaliste, couvrant une multitude de sujets. En 1976, par exemple, elle y a présenté deux entretiens sur la sexualité des personnes âgées.

Elle y a côtoyé de grands noms du métier, comme Aline Desjardins, Louise Arcand et Rachel Verdon. Par ses reportages, enquêtes, tables rondes et entrevues, l'émission éclaire l'opinion publique sur les sujets qui étaient d'actualité et qui le sont encore : la rémunération du travail des femmes à la maison, l'équité salariale, le viol, la contraception.

France Nadeau assise dans un studio de télévision.

La journaliste France Nadeau à « Femme d'aujourd'hui » en 1974.

Photo : Radio-Canada / André Le Coz

Née Johnson, France Nadeau voit le jour le 9 octobre 1933 à Sherbrooke. Son père, Raymond, est le frère de Daniel Johnson, chef de l'Union nationale qui fut premier ministre du Québec de 1966 à 1968.

Elle épouse en 1957 Pierre Nadeau, annonceur, animateur et journaliste à Radio-Canada, qui a travaillé entre autres aux côtés de Judith Jasmin, Claude-Jean Devirieux et Richard Garneau.

Les jeunes époux prennent le train pour New York, puis un bateau à destination de Paris, où France Johnson a obtenu une bourse d'études en art dramatique. Elle prend alors le nom de son époux, parce qu'elle trouve « que ça coule mieux », révélera-t-elle par la suite au magazine Télé-Radiomonde.

Le couple revient au Québec au bout d'une dizaine de mois.

En 1965, c'est au tour de France de suivre Pierre, qui vient d'être nommé correspondant de Radio-Canada à Paris. Les Nadeau sont désormais une famille; le couple a deux enfants, Sylvain et Pascale, aujourd'hui chef d'antenne à la télé de Radio-Canada.

Les femmes à l'écran

De l'avis de l'animateur Winston McQuade, « la carrière de Pierre Nadeau n'aurait pas été tout à fait la même, n'eût été la présence de France ».

Au micro de la journaliste Alexandra Szacka, mardi, M. McQuade ajoute que France Nadeau a su être « une journaliste remarquable » à une époque où « les femmes étaient un peu malmenées dans le domaine de l’information et des médias en général ».

« Ce que disait un homme, c’était sérieux, affirme Winston McQuade. On le croyait. Mais quand c’était une femme? On ne savait pas trop quoi faire avec ça. »

De plus, il était difficile pour les femmes de demeurer à l'écran, poursuit-il, rappelant que des journalistes de renom « ont été renvoyées pour de mauvaises raisons de leur travail parce qu’elles étaient trop vieilles, semble-t-il ».

Winston McQuade ajoute : « Les temps, heureusement, ont changé ».

En ce qui a trait à France Nadeau, M. McQuade la décrit comme une artiste animée par la curiosité, par « le désir d'aller au fond des choses » et de « démocratiser la culture ». Elle a certainement été une pionnière, assure-t-il.

L'ex-animatrice de Femme d'aujourd'hui Aline Desjardins se souvient quant à elle de France Nadeau comme d'une femme « toujours vêtue avec goût et recherche ».

Ses sujets de prédilection étaient « la mode, la coiffure et les arts », dit encore Mme Desjardins, qui a notamment apprécié le sens de l'humour dont faisait preuve France Nadeau.

Chroniqueuse, animatrice, auteure

À Radio-Canada, France Nadeau est journaliste à L'observateur de 1978 à 1981, puis anime Au fil de la semaine de 1980 à 1981. Viennent ensuite Au jour le jour de 1982 à 1989) et Reflets d'un pays, où elle agit tour à tour comme chroniqueuse, animatrice et auteure de 1984 à 1987.

France Nadeau n'a pas déployé son talent qu'à Radio-Canada : elle a aussi été chroniqueuse à l'émission Bon dimanche sur les ondes de Télé-Métropole.

Le magazine Télé-Radiomonde a annoncé, en mai 1983, la séparation de France et Pierre Nadeau. C'était « l'un des plus beaux couples de la colonie artistique journalistique », disait-on d'eux, dixit Télé-Radiomonde.

France Nadeau laisse aussi dans le deuil cinq petits-enfants.

Société