•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Il y a 70 ans qu’à Shediac on célèbre le homard

    Shediac possède la plus grande statue de homard au monde.

    Le Festival du homard de Shediac célèbre ses 70 ans cet été.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Du 10 au 14 juillet 2019, la ville de Shediac au Nouveau-Brunswick célèbre le 70e Festival du homard. Cette fête rend hommage de plusieurs façons au rôle essentiel que joue ce crustacé dans l’économie régionale, comme le montrent certains de nos reportages.

    Le homard aux pinces d'or

    … le homard fait vivre beaucoup de monde et même si pour plusieurs ça dure juste assez de temps pour s’inscrire au chômage, il y a des centaines d’emplois qui dépendent du homard presque toute l’année.

    Louis Lemieux

    Shediac se trouve dans le sud-est de la province du Nouveau-Brunswick, près de Moncton.

    La ville baigne dans les eaux du détroit de Northumberland. C’est dans ces dernières qu’on retrouve des homards, dont la pêche est un des piliers de l’économie locale.

    Téléjournal, 23 août 1992

    Le 23 août 1992, le journaliste Louis Lemieux présente un reportage au Téléjournal qui brosse un portrait de cette pêche dans la région.

    L'activité se fait avec des bateaux d’une dizaine de mètres de longueur qui comprennent des équipes de deux à trois personnes.

    Il s’agit de remonter à la surface les cages où sont entrées les bêtes attirées par les appâts.

    À l’époque, il n’y avait pas de restriction sur le nombre de cages que les pêcheurs pouvaient mettre à l’eau.

    Cependant, on avait établi une règle qui obligeait à retourner à la mer les homards qui ne dépassaient pas une certaine taille.

    Avant la pêche de l’été 1992, plusieurs saisons avaient été très bonnes, voire exceptionnelles.

    Si les prises de 1992 s’annonçaient ordinaires selon les pêcheurs, ils espéraient tout de même que les crustacés soient au rendez-vous pour continuer de faire tourner l’économie.

    Une célébration vieille de 70 ans

    Les gens de Shediac organisent depuis 1949 un festival qui rend hommage au homard.

    Aujourd'hui, 23 août 1965

    En 1965, le journaliste Pierre Paquette se rend à l’événement et rapporte un reportage qu’il présente à l’émission Aujourd’hui le 23 août 1965.

    Le journaliste s’entretient avec le maire de Shediac sur les raisons de l’existence du festival.

    Le journaliste interviewe aussi celle qui, cet été-là, a été couronnée reine du Festival. On comprend que les quatre prochains jours du monarque seront très occupés.

    Des mains de fer et un estomac d’acier

    Qu’est que t’as mangé en premier? »
    « Les queues, toutes les queues, les pattes par après.

    Conversation entre deux compétiteurs du concours de mangeurs de homard, 1980

    Une des activités les plus remarquables du Festival de homard de Shediac est probablement le concours du plus gros mangeur de ce crustacé.

    Le défi est d'ingurgiter six homards de trois quarts de livre chacun dans le moins de temps possible.

    Ah oui! Il faut aussi décortiquer les carapaces à main nue.

    Hebdo magazine, 20 juillet 1980

    Le 20 juillet 1980, l’émission Hebdo magazine qu’anime Gaétan Lemay présente un reportage sur cet événement un peu inusité.

    Ce sont des professionnels, des travailleurs actifs dans les usines de transformation du homard, qui peuvent dépecer et dévorer six bêtes en si peu de temps.

    Le record pour y arriver est de 1 minute 10 secondes.

    Le concours ne fait pas dans la dentelle et il faut un estomac d’acier pour y résister.

    Encore plus de nos archives

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    Archives

    Art de vivre