•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reconstruire Notre-Dame de Paris, les projets les plus fous

On voit un grand filet suspendu au-dessus de la nef de la cathédrale.

L'intérieur de Notre-Dame de Paris, le 15 mai 2019, un mois après l'incendie.

Photo : Reuters / POOL

Gabrielle de Jasay

Les travaux de sécurisation ne sont pas terminés. L’architecte en chef de la cathédrale, Philippe Villeneuve, comme beaucoup d’autres experts et la majorité des Français, souhaite la reconstruire telle quelle, après l’incendie du 15 avril. Pourtant, les propositions architecturales rivalisent d’audace et de modernité. Tour d’horizon des propositions les plus originales.


Aperçu du projet de reconstruction de Notre-Dame de Paris, avec une piscine sur le toit.

Le projet de la firme Ulf Mejergren Architects

Photo : AFP / JEAN-SEBASTIEN EVRARD/Ulf Mejergren Architects

Sans doute la plus fantaisiste – mais la plus séduisante en période de canicule – cette proposition est celle du cabinet Ulf Mejergren Architects, de Stockholm. Pour remplacer le toit, les architectes ont imaginé une piscine publique en forme de croix et bordée des statues des apôtres, miraculées de l’incendie puisqu’elles avaient été déplacées quelques jours auparavant pour être rénovées.

On voit la piscine imaginée sur le toit de Notre-Dame et une femme qui s'y baigne.

Le projet de la firme Ulf Mejergren Architects

Photo : Ulf Mejergren Architects

« Nous proposons un espace public méditatif; une expérience spatiale complémentaire au bâtiment avec des vues incomparables sur Paris », expliquent les architectes suédois qui indiquent préférer la cathédrale sans sa flèche.


On voit la flèche de la cathédrale en feu et un oiseau qui passe à proximité.

L'incendie de Notre-Dame de Paris, qui a détruit la flèche de la cathédrale.

Photo : Reuters / Benoit Tessier

Faut-il reconstruire la fameuse flèche ajoutée par l’architecte Eugène Viollet-le-Duc au XIXe siècle? La question suscite des débats passionnés tandis que son image dévorée par les flammes reste gravée dans tous les esprits.


On voit une grande flamme métallique imaginée sur le toit de Notre-Dame.

Le projet Lehanneur

Photo : Mathieu Lehanneur, Instagram

En guise de réponse, le designer français Mathieu Lehanneur a imaginé d’agrandir son oeuvre The Fireplace, initialement destinée à décorer un foyer. D’abord conçu comme une provocation, son projet permettrait selon lui de régler la question de la flèche tout en commémorant l’incendie.


On voit Notre-Dame imaginée avec un nouveau toit et une nouvelle flèche.

Le projet Godart + Roussel

Photo : Godart + Roussel

Pour les architectes Godart + Roussel, reconstruire à l’identique serait une démarche « certes réconfortante, mais catastrophique d’un point de vue intellectuel ». Ils optent donc pour un projet résolument contemporain, où l’acier remplace le bois et où le public peut accéder au toit par une grande verrière coiffée d’une flèche dorée.


On voit Notre-Dame imaginée avec une nouvelle flèche et un toit en verre.

Le projet Nerovnya

Photo : Alexander Nerovnya

La proposition d’Alexander Nerovnya a aussi fait jaser sur les réseaux sociaux. Il prévoit une flèche très similaire à celle qui a disparu, mais sertie dans un toit de verre, taillé comme un diamant. « Notre-Dame ne sera plus jamais la même. Alors, pourquoi ne pas utiliser tout notre savoir et notre technique pour la rendre encore plus belle? », propose l’architecte russe.


On voit Notre-Dame imaginée avec un nouveau toit et une nouvelle flèche illuminés.

Le projet Fuksas

Photo : Fuksas

Massimiliano et Doriana Fuksas ont aussi imaginé d’embellir l’édifice par un toit tout de transparence et de lumière, incorporant la flèche de Viollet-le-Duc. « J’imagine un pinacle en cristal de Baccarat », s'enthousiasmait Massimiliano Fuksas, « symbole de la fragilité de l’histoire et de la spiritualité ».


On voit Notre-Dame imaginée avec un nouveau toit et une nouvelle flèche.

Le projet ABH

Photo : Alexandre CHASSANG Architecte DPLG

Même parti pris du verre et de la transparence, mais cette fois en version futuriste pour Alexandre Chassagne qui estime que « l’architecture doit représenter notre époque » et invite à « profiter de ce moment pour ouvrir le débat sur l’action à mener. »


On voit Notre-Dame imaginée avec un nouveau toit et une nouvelle flèche.

Le projet AJ6

Photo : AJ6

Alexandre Fantozzi a choisi « l’élément le plus beau, les vitraux » pour reconstruire le toit et la flèche. Depuis le studio brésilien AJ6, il souligne qu’il s’agit d’une restauration d’inspiration profondément religieuse, qui ne comporte « pas de nouvelles caractéristiques architecturales, pas d’éléments d’intervention, pas d’ego, pas d’aspirations artistiques ».

On voit en contre-plongée le toit imaginé au-dessus de la nef de Notre-Dame.

Le projet AJ6, vu de l'intérieur.

Photo : AJ6

« Dans le style gothique, il y a la connexion entre la terre et le ciel, et à l’intérieur de la cathédrale, la lumière naturelle se démultiplie en couleurs à travers le filtre de la toiture en vitrail. La nuit, l’éclairage intérieur se transforme en une couverture grandiose rétroéclairée », selon l'architecte Alexandre Fantozzi.


On voit Notre-Dame imaginée avec un nouveau toit et une nouvelle flèche.

Le projet Callebaut

Photo : Vincent Callebaut Architectures

Plusieurs propositions tiennent compte des enjeux climatiques et environnementaux. L’architecte Vincent Callebaut a souhaité « présenter un projet transcendant, symbole d'un avenir résilient et écologique ». Associant bois, fibre de carbone et verre, l’édifice à faible empreinte carbone abrite aussi une ferme urbaine.


On voit, en plongée, Notre-Dame imaginée avec un nouveau toit et une nouvelle flèche.

Le projet Miysis

Photo : Miysis

Le studio belge qui produit des images 3D a aussi souhaité rendre hommage à Notre-Dame, en transformant « La Forêt » disparue dans l’incendie en espace végétalisé accessible aux visiteurs.

On voit l'intérieur de Notre-Dame, imaginé avec des arbres et des plantes.

Le projet Miysis, vu de l'intérieur.

Photo : Miysis

Le plancher de bois et la promenade arborée imaginés par Miysis rappellent la structure de la charpente partie en fumée.


On voit Notre-Dame imaginée avec un nouveau toit et une nouvelle flèche.

Le projet NAB

Photo : Studio NAB

Le plus écologique et éducatif de tous les projets est sans doute celui du Studio NAB qui prévoit de placer dans la nouvelle flèche les ruches des abeilles de Notre-Dame qui ont survécu à l’incendie.

On voit les ruches imaginées dans la flèche de la cathédrale Notre-Dame.

Le projet NAB et ses ruches.

Photo : Studio NAB

« La réinsertion professionnelle est envisagée grâce à la formation d’apiculteurs à même de produire demain et à grande échelle "le miel de Notre-Dame de Paris" », selon le Studio NAB.


Chargement de l’image

Le projet Séjourné

Photo : Anthony Séjourné Atana Studio

« Nous rebâtirons la cathédrale, plus belle encore, et je veux que cela soit achevé d’ici cinq années », a exhorté le président français, Emmanuel Macron. Des délais taxés d’irréalistes par de nombreux experts, sauf peut-être si la structure disparue était remplacée par de la lumière. Le graphiste indépendant Anthony Séjourné a conçu une flèche en « spots lumineux, avec une lumière centrale qui traverse le ciel ».


Chargement de l’image

Le projet Vizum

Photo : Vizum

Dans une tribune, plus de mille architectes, conservateurs et historiens ont demandé au président français de leur laisser le temps d’établir le diagnostic avant de se prononcer sur l’avenir du bâtiment. La proposition lumineuse des architectes slovènes de l’atelier Vizum s’inscrit dans la ligne du style gothique visant à connecter la terre au ciel.

Chargement de l’image

Le projet Vizum, vu de la facade.

Photo : Vizum

Aucun studio n’a encore formulé de proposition sérieuse pour participer au concours international d’architecture dont les détails restent à préciser. Mais ce qui sera sans doute le chantier du siècle permet déjà aux architectes de rêver, de faire rêver et de faire parler d’eux.


Chargement de l’image

Le projet Shortcut

Photo : Christophe Pinguet Agence Shortcut

En attendant la reconstruction, l’agence d’événement française Shortcut a imaginé un projet éphémère pour les prochaines fêtes de Noël. Inspiré de l’hommage lumineux après les attentats du 11 septembre 2001 au World Trade Center, le projet de Christophe Pinguet vise « à réinsuffler vie, espoir et fierté à Notre-Dame de Paris et ses millions d’admirateurs. »


Architecture

International