•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Î.-P.-É. accueillera un centre national de recherche sur les changements climatiques

Un croquis du futur centre sur les changements climatiques.

Un toit végétalisé a été prévu pour le futur centre.

Photo : UPEI

Radio-Canada

Le village de St. Peters Bay, dans le nord-est de l’Île-du-Prince-Édouard, accueillera un centre national de recherche sur les changements climatiques et l’adaptation.

Il sera rattaché à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (UPEI). Le laboratoire de recherche sur le climat du campus de Charlottetown y emménagera.

Le centre de St. Peters Bay sera financé à hauteur de 9,7 millions de dollars par les gouvernements du Canada et de l’Île-du-Prince-Édouard. Pour sa part, l'UPEI versera une contribution de 4,8 millions.

Lorsque le centre de près de 4200 mètres carrés sera construit, il appuiera des programmes d’études liés aux changements climatiques, comme une maîtrise proposée sur les changements climatiques et l’adaptation.

Le site de St. Peters Bay a été choisi en raison de sa proximité avec des terres humides, des forêts et des habitats côtiers directement touchés par les changements climatiques.

L'érosion côtière s'accélère à l'Île-du-Prince-Édouard, conséquence directe des changements climatiques.

L'érosion côtière s'accélère à l'Île-du-Prince-Édouard, conséquence directe des changements climatiques.

Photo : Radio-Canada / Carol Livingstone

Le centre fournira des compétences pour aider à atténuer les changements climatiques et à s'y adapter, ainsi que pour stimuler l'innovation dans le domaine des technologies vertes, a déclaré par voie de communiqué le ministre fédéral Lawrence MacAulay, qui représente la circonscription de Cardigan, à l’Île.

Île-du-Prince-Édouard

Changements climatiques