•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Matapédia à découvrir à pied pour un 3e été

Thérèse Hétu et Denis Santerre sont venus de Lanaudière pour parcourir le tracé de « Marchons la Matapédia ».

Photo : Radio-Canada / Xavier Lacroix

Radio-Canada

« Marchons La Matapédia », dont l'objectif est de faire découvrir des villages du haut pays, en est à son 3e été.

Un regroupement de cinq hébergeurs de la région a décidé d'offrir une expérience aux marcheurs qui, en quatre jours, passeront dans cinq municipalités tout en étant logés et nourris.

On essaye d'offrir l'accueil le plus chaleureux possible.

Sylvain Sénéchal, coordonnateur de «<span class="nbsp"></span>Marchons La Matapédia<span class="nbsp"></span>»

Le parcours balisé de 83 kilomètres relie Saint-Cléophas, Sainte-Irène, Saint-Léon-le-Grand, Albertville et Sainte-Florence.

Une carte montre le trajet entre différents villages.

Le tracé de « Marchons La Matapédia » relie Sainte-Florence à Saint-Cléophas.

Photo : Radio-Canada / Xavier Lacroix

Le monde passe sur la 132, mais la plupart du temps ne remarque même pas qu'il y a un petit village en arrière. [...]On n'a pas d'infrastructures beaucoup touristiques, mais on a quand même des choses à montrer que ce soit au niveau du paysage ou que ça soit un bâtiment historique, par exemple, des petits musées , soutient le coordonnateur de « Marchons La Matapédia », Sylvain Sénéchal.

Sylvain Sénéchal, à son bureau

Sylvain Sénéchal, à son bureau

Photo : Radio-Canada / Xavier Lacroix

L'an dernier, une douzaine de marcheurs, majoritairement de jeunes retraités, ont vécu l'expérience.

Thérèse Hétu et Denis Santerre, sur le parcours

Thérèse Hétu et Denis Santerre se sont déplacés de la région de Lanaudière pour parcourir le trajet de « Marchons La Matapédia ».

Photo : Radio-Canada / Xavier Lacroix

Cette année, « Marchons La Matapédia » devrait attirer une vingtaine de personnes, dont Thérèse Hétu et Denis Santerre qui résident dans la région de Lanaudière.

Je le recommande à tout le monde. Même pour les débutants, c'est une belle expérience à vivre, s'exclame Mme Hétu.

Un homme et une femme marchent sur l'accotement d'une  route.

Deux marcheurs sur le tracé de « Marchons la Matapédia »

Photo : Radio-Canada / Xavier Lacroix

Denis Santerre raconte qu'il a souvent parcouru la route 132 pour visiter sa famille en Gaspésie. Par contre, il ne s'était jamais encore attardé aux plus petites municipalités situées à l'intérieur des terres.

On découvre des affaires, des montagnes, des petits villages qu'on ne connaissait même pas.

Denis Santerre, marcheur

Les responsables de « Marchons La Matapédia » prévoient accueillir de petits groupes de quatre personnes jusqu'à la fin du mois de septembre.

Avec les informations de Xavier Lacroix

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Tourisme