•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau centre d’interprétation écomaritime à Nicolet

Un panneau, avec une esquisse de ce que sera le nouveau centre d'interprétation, est installé à l'entrée du parc.

Le nouveau centre remplacera le chalet actuel près de l’entrée de la passerelle pour faire place à ce bâtiment de 115 mètres carrés.

Photo : Radio-Canada / sebastien

Radio-Canada

La Ville a dévoilé les croquis d'un centre d’interprétation écomaritime au parc de l’Anse-du-port, qui pourrait accueillir ses premiers visiteurs dès l'an prochain.

La mairesse Geneviève Dubois espère une mise en chantier cet automne que le tout soit prêt à la saison 2020.

Nicolet doit avant tout obtenir un certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement et veut prouver à Québec qu’elle peut construire son centre à cet endroit en dépit du moratoire sur les nouvelles constructions en zones inondables.

Le nouveau centre remplacera le chalet actuel près de l’entrée de la passerelle pour faire place à ce bâtiment de 115 mètres carrés, soit deux fois plus grand.

Je vous dirais qu'on fait quelque chose de beau, quelque chose de grandiose.

Geneviève Dubois, mairesse de Nicolet

Le pavillon, dont le design a les allures d’un bateau pour rappeler l’histoire maritime, comprendra une salle d’exposition et un espace public.

Le projet est évalué entre 320 000 $ et 350 000 $. La facture est partagée également entre les trois paliers de gouvernement.

Nouvelle technologie

La Ville de Nicolet souhaite aussi sécuriser sa passerelle qui a été victime de vandalisme par le passé.

Pour se faire, la mairesse a annoncé l’intention de sa municipalité d’avoir recours à la technologie Li-Fi, qui utilise l’énergie solaire pour diffuser un signal, pour installer des caméras de surveillance.

Cette technologie permettra aussi d'avoir de l'interaction avec le public à travers des applications donnant de l’information aux visiteurs qui se promènent dans le parc et d’éclairer les lieux.

À certains endroits on va mettre de petits bollards qui vont permettre d'éclairer la nuit. On utilise une DEL de 2000 Kelvins, qui est une DEL ambrée pour protéger la nature, les animaux et tout ça. C'est moins envahissant. Et on intègre la technologie Li-Fi, donc on va pouvoir pousser de l'information aux gens qui vont se promener ici, dans le fond de l'information touristique, explique le coprésident d’Éclairage Lumca, Dennis Dion.

Il n’y a pas encore de financement de lié à ce projet, mais c’est une intention d’aller dans cette direction nous a dit la Ville qui va regarder les programmes lui permettant d’aller chercher de l’argent pour sa réalisation.

D'après un reportage de Sébastien St-Onge.

Mauricie et Centre du Québec

Faune et flore