•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un autre conseiller mis à pied après la révélation de liens avec l'ancien chef de cabinet de Doug Ford

Deux hommes lors d'une convention.

Dean French était le bras droit de Doug Ford depuis sa prise de pouvoir en Ontario, il y a un an. Il était également le président de la campagne électorale de Ford.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Un autre bureaucrate ontarien a été licencié par le gouvernement de Doug Ford quelques heures à peine après l'annonce d'une relation de longue date avec l'ancien chef de cabinet du premier ministre, Dean French.

Selon une note de service adressée aux sous-ministres et à CBC News, Peter Fenwick, un conseiller en renouvellement stratégique du gouvernement, quittera la fonction publique, et c'est applicable dès maintenant.

La note indique également que le Bureau du renouvellement est dissous après une évaluation de la structure du bureau du cabinet.

Portrait d'un homme qui sourit.

Peter Fenwick a été nommé au poste de conseiller en renouvellement stratégique, au sein du Bureau du Conseil des ministres, le 5 novembre 2018.

Photo : Peter Fenwick/LinkedIn

Le départ de Peter Fenwick intervient le jour même où le Toronto Star a révélé qu'il était un client d’assurance-vie de longue date de Dean French.

Peter Fenwick aurait déclaré au journal que ses relations avec M. French remontaient à la fin des années 1990.

L’ancien bras droit de Doug Ford, Dean French, a lui-même démissionné abruptement de son poste à la fin du mois de juin, après qu'il eut été révélé que deux des quatre délégués à l'étranger nommés par le gouvernement avaient des liens d'amitié ou familiaux avec lui.

Après que trois nominations de ce type aient été annulées à la suite d’allégations de népotisme en moins d'une semaine, le premier ministre ontarien Doug Ford a annoncé qu'il examinerait toutes les nominations en cours de son gouvernement.

Dans le même temps, les partis d'opposition ont réclamé une révision indépendante et ont demandé que celle-ci ne se limite pas aux nominations en attente, mais toutes les nominations du secteur public depuis l'assermentation de Doug Ford.

Marit Stiles s'exprime au micro du studio des médias de l'assemblée législative de l'Ontario.

Marit Stiles, députée NPD de Davenport, et porte-parole de l'opposition officielle.

Photo : Studio des médias de Queen's Park

Dans un conférence de presse donnée vendredi matin, la porte-parole du NPD et membre du Comité permanent des organismes gouvernementaux, Marit Stiles, a déclaré que pour chaque nomination publique et pour la plupart des questions d’embauche et de personnel évoqués, Doug Ford a personnellement approuvé ces décisions.

Le bureau du premier ministre n'a pas répondu aux questions de CBC News jeudi pour savoir s’il était au courant des liens entre Peter Fenwick et Dean French, ou s'il s'engageait à étendre l’examen des nominations du gouvernement au-delà de celles qui sont en cours.

Le Commissaire à l'intégrité de l'Ontario a également déclaré jeudi qu'il ne pouvait pas divulguer publiquement les conclusions d'une éventuelle enquête sur des nominations du gouvernement liées à l'ancien chef de cabinet du premier ministre, car seul celui-ci pouvait le faire. On ignore encore s'il en a l’intention.

Avec des informations de CBC

Toronto

Politique provinciale